+ de critères

Le bois mort, précieux pour la forêt

Pourquoi ?

Illustration
© Nathalie Petrel / ONF
  • Du bois mort est laissé au sol volontairement par les forestiers, y compris après les coupes. Sa décomposition permet le retour des minéraux dans le sol, nécessaire à la bonne santé des arbres
  • Arbre déraciné ou cassé, branchage ou souche, le bois mort est indispensable à la vie de nombreux insectes, champignons, oiseaux, lichens, mousses et autres espèces
  • Les arbres morts debout sont conservés à distance des espaces aménagés pour le public car ils pourraient tomber.

Quelle attitude adopter ?

Illustration
© Istock
  • Ne ramassons pas le bois mort afin de maintenir la richesse écologique des forêts.

Le saviez-vous ?

Le bois mort héberge près de 25% de la biodiversité forestière, dont des espèces rares. L’ONF s’est engagé à conserver des vieux arbres isolés et du bois mort sur pied et au sol (au moins un arbre par hectare). Le maintien de vieux peuplements, notamment dans les réserves biologiques, complète cet objectif de préservation.

Le point de vue du forestier

Découvrez la chronique de Campagnes TV sur le thème "Le bois mort, précieux pour la forêt" avec Véronique Vinot, chef de projet Valorisation de la biodiversité à l'ONF.

 

Ressources