L'Open Data, pour mieux partager les données forestières

Depuis le début des années 2000, l’ONF s’est engagé dans une politique volontariste d’ouverture des données. L’objectif : favoriser auprès du plus grand nombre le partage des connaissances sur les forêts et la biodiversité.

Pour rédiger les aménagements forestiers, fournir des inventaires, et gérer les espaces naturels, l’ONF produit des données relatives aux forêts publiques. Celles-ci constituent une véritable mine d’informations, aussi bien pour le grand public que pour les administrations et les professionnels. A l’heure de la digitalisation de notre société, les demandes relatives à ces données sont en constante augmentation. Surfaces d'aires protégées, limites foncières, données sur la biodiversité... les données sont agrégées à l’échelle nationale et mises à disposition de tous.

L’ONF s’inscrit pleinement dans les ambitions de la loi pour une République numérique, la loi "biodiversité" de 2016 et le mouvement d’Open Data dans son ensemble. Un engagement pris dès les années 2000, avant même la transposition des directives européennes Inspire et Aarhus dans le droit français pour l’ouverture des données publiques et environnementales.

 

Visualisez les données géographiques de l'ONF

 

Outils de cartographie d'un aménagement forestier - ©Benoît Lacombat / ONF

Les contours des forêts et parcelles publiques

Les forêts publiques couvrent en métropole 4,7 M ha (8% du territoire). 1,8 M ha, propriétés de l’État, et 2,8 M ha des collectivités territoriales. Les territoires d'Outre-mer comptent 8 M ha de forêts publiques.

Les données ouvertes concernent avant tout les contours des parcelles et forêts publiques (en métropole) relevant du régime forestier : limites des terrains domaniaux et communaux, et leurs milieux associés (landes, dunes...).

Les contours des réserves biologiques

L’ONF préserve plus de 250 réserves biologiques couvrant plus de 150 000 ha en métropole et outre-mer.

Les données ouvertes sont les contours des réserves biologiques de métropole créées par arrêté ministériel ou en attente d’arrêté avec avis favorable du Comité national de protection de la nature (CNPN).

Les données naturalistes

Inventaire naturaliste de données mycologiques - ©Patrice Hirbec / ONF

La base de données naturalistes de l’ONF est alimentée par les forestiers de l’ONF et les experts des six réseaux naturalistes (entomologie, mycologie, flore, mammifères, herpétofaune et avifaune). Elles portent sur les forêts publiques, principalement les espèces forestières et milieux associés (landes, mares, lisières..).

Ces données sont transmises à l'Inventaire national du patrimoine naturel (INPN) dans le cadre du Système d'information sur la nature et les paysages (SINP).

Les documents d’aménagement

©Nathalie Petrel / ONF

L’ONF donne également accès, au fur et à mesure de leur parution, aux documents de gestion des aménagements forestiers (plan de gestion de chaque forêt sur une durée de 20 ans). Ces documents sont disponibles au format PDF.

Un accès libre et gratuit pour tous

Ces données nourrissent les travaux d'acteurs variés :

  • administration publique
  • associations environnementales
  • organismes de recherche (cartographes, géographes...)
  • entreprises (acheteurs de bois)
  • grand public : particuliers (randonneurs, chasseurs, citoyens engagés).

C’est grâce à l’ouverture des données publiques que l’on favorise le partage de la connaissance et l’amélioration des pratiques. Cela nous permet de mieux rendre compte de nos connaissances, de nos savoirs-faire et de mieux communiquer sur nos objectifs de gestion durable des forêts.

Thomas Bouix, chargé de mission Diffusion et valorisation des données ONF

Données publiques : une ouverture utile et utilisée

Vous avez une demande particulière ?

Contactez l'équipe de production des données

ONF Production SIG

Entrer en contact