Opération “Littoral 2021 – Attention on marche sur des oeufs !"

En ce début de printemps, les Gravelots à collier interrompu, Grands gravelots, Sternes naines, Huîtriers-pies et autres oiseaux du bord de mer reviennent de leurs quartiers d’hivernage africains pour se reproduire en France métropolitaine. L’opération "Attention, on marche sur des œufs !" vise à sensibiliser les usagers du littoral et les gestionnaires de plages au respect de la faune sauvage qui partage ces espaces souvent touristiques et fréquentés.

Lors du déconfinement de mai 2020, un appel similaire avait permis une mobilisation exceptionnelle afin d’éviter une hécatombe de nids et de poussins installés sur des sites inhabituellement désertés par les humains. En informant le grand public, en alertant les services responsables du nettoyage des plages, en identifiant voire en isolant les nids par un balisage à caractère pédagogique, il a été possible d’épargner la biodiversité littorale menacée. Cette année, le repérage des installations d’oiseaux a débuté et, en lien avec les collectivités, des équipes d’animateurs vont de nouveau alerter et informer le public afin d’anticiper les impacts de la fréquentation des sites naturels du littoral.

Le Gravelot à collier interrompu vient se reproduire sur les plages. Une seconde nichée peut avoir lieu jusqu'au 15 juillet. - ©Paul Tourneur / ONF

Le risque est réel... "Les animaux qui seront les plus touchés sont notamment les gravelots qui nichent en haut des plages, à la frontière de la dune", explique Valentin Metereau, chef de projet environnement et littoral à l'ONF. Et les conséquences peuvent être terribles : œufs écrasés, nichées piétinées, poussins séparés de leurs parents, voire dévorés par les chiens non tenus en laisse...

Opération littoral 2021 : "Attention, on marche sur des oeufs !"

Les plages ce n'est pas que du sable, c'est aussi un habitat naturel pour de nombreuses espèces. Le Conservatoire du littoral, l’Office français de la biodiversité, l’Office national des forêts, la Ligue pour la protection des oiseaux, Rivages de France et le réseau de la protection de la nature en France appellent à la vigilance !

Loic Gouguet, chargé de mission national Littoral à l'ONF.

Que faire ?

Dans la mesure du possible, l’ensemble des organismes en charge de la protection de la nature identifieront et isoleront les nids par un balisage à caractère pédagogique. L'objectif : les exclure du parcours des sentiers et accès publics. Un protocole a été mis en place pour repérer les nids, centraliser les signalements entre partenaires, définir des zones sensibles et les signaliser sur le terrain, poser de panneaux ou encore éviter autant que possible des nettoyages mécaniques durant la période délicate de nidification (jusqu'au 15 juillet environ). Ces organismes partenaires appellent également à la plus grande vigilance et à l'attention des promeneurs et usagers du littoral afin que ces poussins, trésors vivants de nos rivages, ne deviennent des victimes collatérales des envies de soleil et d'océan.

Des œufs posés à même le sol peuvent se confondre avec des galets, et être piétinés si on n’y prend garde ! - ©Loic Gouguet / ONF

Quelques bonnes pratiques :

  • vérifiez que l’accès au site du littoral où vous souhaitez vous rendre est autorisé 
  • restez sur les sentiers balisés
  • tenez strictement votre chien en laisse 
  • évitez de fréquenter le haut de plage, les dunes de sable ou végétalisées en arrière-littoral
  • si vous voyez un oiseau posé au sol qui vous semble blessé ou pousse des cris répétés, éloignez-vous au plus vite car il s’agit de la manœuvre d’un oiseau adulte destinée à vous tenir à distance du nid ou une alerte indiquant la présence d’un nid ou de poussins 
  • évitez les zones balisées avec une signalétique adaptée à l’opération.

Télécharger le communiqué de presse

Et aussi :