De la forêt aux neiges éternelles, la réserve naturelle "Les Hauts de Villaroger"

En 1991, un refuge pour la faune et la flore de la Haute-Tarentaise était créé sur la commune de Villaroger : la réserve naturelle nationale "Les Hauts de Villaroger". Cet espace naturel d’environ 1 000 hectares qui s’étend de la forêt jusqu'aux sommets, se situe en rive gauche de la haute vallée de l’Isère. Il jouxte au sud le Parc national de la Vanoise et le domaine skiable des Arcs-Villaroger à l’ouest et au nord et est géré par l'Office national des forêts (ONF).

La réserve est l'un des plus beaux espaces sauvages de Haute-Tarentaise... En plus d’une vue panoramique sur le Mont-Blanc et la vallée de l’Isère, la réserve abrite un patrimoine naturel remarquable sur ses 2 450 mètres de dénivelé. La succession de la végétation typique s’étage depuis des forêts à la naturalité exceptionnelle, hébergeant des espèces relictes des forêts primaires européennes, aux frontières des glaciers où sont installées des espèces végétales patrimoniales rares.

En effet, parmi les 684 espèces de plantes recensées, le Trèfle des rochers (Trifolium saxatile) prospère sur les moraines glaciaires de la réserve. La faune, quant à elle, trouve refuge dans la large mosaïque de milieux. Les forêts et milieux rupestres sont complétés par un ensemble de milieux ouverts et semi-ouverts riches en faune, notamment une population en augmentation de Tétras-lyre (Tetrao tetrix), espèce emblématique de la réserve.

L'état des lieux biologique en quelques chiffres

37
habitats
684
espèces de flore
524
espèces de champignons
179
espèces de coléoptères
78
espèces de papillons
77
espèces d'oiseaux
40
espèces de mammifères (dont 10 de chauve-souris)

Depuis sa création le 28 janvier 1991, la réserve est gérée par l’ONF

Les missions de l’ONF en tant que gestionnaire sont de :

  • Préserver la faune et la flore. Réaliser des travaux de restauration (débroussaillement) et d’entretien par le pastoralisme des milieux ouverts. Les deux éleveurs qui assurent cette mission sont clés dans la préservation de ces milieux. Mettre en place une préservation renforcée par le déploiement de la réglementation, de la signalétique et des moyens de surveillance, en particulier concernant le ski hors-piste qui est une menace dans les zones d’hivernage de la faune notamment pour le Tétras-lyre ;
  • Connaître les écosystèmes et les espèces qui les peuplent grâce à la poursuite ou la mise en place d’inventaires, d’études ou d’outils de suivi ;
  • Faire connaître la richesse et la vulnérabilité du site aux acteurs locaux et aux visiteurs grâce à l’entretien des sentiers et leur balisage ainsi que le développement de divers outils pédagogiques disponibles sur les sentiers de randonnée et en points d’accueil (tables de lecture, panneaux, dépliants, exposition, films…). Une hôtesse d’accueil a été employée au sein de la Maison de la réserve pour renseigner les visiteurs.

La bonne articulation de ces trois missions et le dialogue entre les différents acteurs (institutionnels, élus, socio-professionnels, scientifiques…) sont essentiels pour assurer l’équilibre entre protection et activités humaines (pastoralisme, sylviculture, tourisme et loisirs). La réglementation et la pédagogie permettront la transmission aux générations futures de cet exceptionnel patrimoine.

La réglementation du ski l’hiver est cruciale dans le contexte de la réserve

La réserve résulte d’une mesure compensatoire à la suite de la création du domaine skiable et de l’urbanisation de la commune de Villaroger. Elle est donc située dans des zones où l’activité touristique hivernale est intense. Une surveillance de la pratique hors-piste est ainsi nécessaire. Celui-ci est autorisé sur 2 itinéraires : l’itinéraire des Lanchettes et celui de Grand Col.

Pour pratiquer ces itinéraires, les skieurs doivent :

  • soit être accompagnés par un professionnel (guide ou moniteur de ski)
  • soit, pour les particuliers, avoir suivi une séance d’habilitation. Cette séance de 2 heures est dispensée par l’ONF et comporte des informations sur le milieu naturel et la réglementation particulière de la réserve.

Des tournées de surveillance sont organisées par l’ONF tout au long de l’hiver afin de faire respecter cette réglementation. Il s’agit de contribuer à la survie de la faune sauvage, et notamment du Tétras-lyre, pendant la rude saison hivernale.

À voir également