Deux pépinières en renfort pour le plan de relance

Le plan de relance forestier prévoit de reboiser 45 000 hectares en France, pour aider les forêts à s’adapter au changement climatique. En Auvergne-Rhône-Alpes, près de 2 000 hectares de forêts publiques sinistrées ou vulnérables pourront bénéficier de cette opération d’ampleur. Dans ce contexte, la contribution de deux pépinières ONF de la région est primordiale pour participer à l’approvisionnement des plantations à venir.

Sécuriser la fourniture de plus de 2 millions de plants indispensables aux plantations du plan de relance forestier en Auvergne-Rhône-Alpes : le défi est de taille pour les équipes de l’ONF engagées dans une course contre la montre. Ainsi, des contrats sont passés avec les pépiniéristes forestiers, pour commander des essences plus résistantes aux fortes chaleurs.

Mais les besoins sont considérables et urgents face à l’ampleur du changement climatique. L’ONF a donc choisi en complément de développer les capacités de production de ses deux pépinières régionales, en Chautagne (Savoie) et à Espenel dans la Drôme.

Plants sous tunnel semés au printemps 2021 : à gauche les mélèzes, à droite les érables. - ©François-Xavier Nicot / ONF

En Savoie, vers une diversification des essences cultivées

La vocation première de la pépinière de Chautagne, située à 300 mètres d’altitude, était la production de peupliers par bouturage. Pour répondre aux besoins du plan de relance et diversifier les essences, l’Office national des forêts (ONF) a choisi de développer la pépinière en créant un site de culture de plants forestiers en godet. Une serre a été installée début 2021. 34 000 plants y seront cultivés la première année, sur une surface de 400m².

Les plants semés ce printemps seront replantés un à deux ans après en tenant compte de l’analyse des sols, pour que les jeunes pousses puissent rapidement prendre racine dans les zones à reboiser. Un responsable et une équipe de 4 personnes interviennent plusieurs fois par semaine afin d’assurer la germination et de surveiller les jeunes plants. Deux essences principales y seront cultivées : les mélèzes hybrides et d'Europe , ainsi que diverses variétés d’érable (plane, sycomore, et de Montpellier).

Notre objectif est de renforcer nos compétences, maîtriser la chaîne de production, gagner en technicité et en autonomie, pour continuer à développer les capacités de production de cette nouvelle pépinière et répondre aux besoins de nos équipes de terrain engagées dans les programmes de reboisement.

Pascal Combaz-Deville, responsable de l’agence travaux de l'ONF en Savoie.

Choix et origines des graines cultivées dans les deux pépinières...

Le choix des essences plantées dans les pépinières s’est appuyé sur un diagnostic précis des besoins en reboisement, pour vérifier la pertinence technique et la compatibilité des essences avec les changements climatiques. Pour cela, l’outil ClimEssence a été utilisé.

Les graines proviennent de la Sècherie ONF de la Joux, qui s’est chargée de la levée de dormance, avant que les équipes locales de Chautagne et Espenel mettent les graines en terre dans leurs pépinières.

Dans la Drôme, réhabilitation d’une ancienne pépinière RTM

Située dans une ancienne ferme fortifiée du 18e siècle sur la commune d'Espenel, la maison forestière de Fomoranche fut rachetée par l’Etat en 1895 au moment des grands travaux de Restauration des Terrains en Montagne (RTM).

Cette politique de l’Etat visait à restaurer les sols et lutter contre l’érosion grâce notamment à des plantations sur des terrains érodés. La pépinière fournissait les plants nécessaires aux reboisements.

Dans les années 2000, les besoins en reboisement ayant diminué, le site était devenu un outil éducatif pour sensibiliser les enfants aux rôles de la forêt.

Avec le plan de relance, la pépinière retrouve en 2021 sa fonction de production initiale : elle permettra de répondre à près de 10% des besoins en plants de la région.

À Fomoranche, nous avions déjà un savoir-faire sur les pins, d’où le choix de développer l’élevage des pins noir d’Autriche, pins Brutia, pins de Salzmann et des pins à encens. La pépinière est agréée MFR (matériel forestier de reproduction) et fait l’objet des contrôles annuels de la DRAAF (direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt).

Didier Boudot, responsable de l’unité territoriale Sud Drôme à l'ONF.

En chiffres, la pépinière de Fomoranche...

Surface de production
4 000
Production attendue en 2021
47 000
plants
Poids total des graines
4,3
kg

Pour aller plus loin :