Entre chaîne des Puys et massif du Mont-Dore, la forêt de Guéry

Cet été, nous vous lançons un défi : celui d’arpenter les sommets dans le département du Puy-de-Dôme, au cœur du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne. L’idée vous enchante ? Découvrez la forêt domaniale de Guéry et ses paysages enchanteurs, qui sauront plaire aux sportifs comme aux contemplatifs.

Située entre la chaîne des Puys et le massif du Sancy, la forêt domaniale de Guéry s’inscrit dans des paysages aussi exceptionnels que variés. Leur caractère volcanique est omniprésent et ne manquera pas de vous séduire : les roches Tuilière et Sanadoire, anciennes "cheminées" constituées de roches basaltiques, surplombent la vallée glaciaire de la Fontsalade. A côté de ces curiosités géologiques, vous vous sentirez tout petits !

Depuis Clermont-Ferrand, vous n’avez qu’une heure de route pour retrouver la grande variété de milieux naturels de la forêt de Guéry, créée par la complexité du terrain, le climat, l’altitude et la nature des sols. Constituée principalement de jeunes épicéas, mais également de sapins pectinés et de hêtres, la forêt qui démarre à 1.050 mètres, cède la place, plus en altitude (jusqu’à 1.500 mètres) aux landes, pelouses et éboulis de fort intérêt écologique.

La forêt de Guéry en images...

Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir la forêt de Guéry cet été, attendez-vous à vivre des balades contemplatives. Où que vous alliez dans cette forêt, vous trouverez des points de vue imprenables sur le massif du Sancy, la Chaîne des Puys, les deux roches ou le lac. En l’espace de courtes distances, vous serez surpris par la diversité des paysages, qui font tout l’attrait du lieu.

La forêt de Guéry est très fréquentée, notamment par les Clermontois et appréciée de tous. Elle s’inscrit dans un environnement emblématique et exceptionnel, celui des Roches Tuilière et Sanadoire et du lac de Guéry. Située sur plusieurs communes, c’est un espace valorisant et valorisé par l’ensemble des acteurs de ce territoire.

Dominique Jarlier, président de la Fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR).

Le massif est équipé pour accueillir les visiteurs, amoureux de la nature, sportifs ou familles en quête d’espaces préservés. Au bord du lac, Cap Guéry, base de campement et de ski de fond l’hiver, est le point de départ de nombreuses activités et de chemins de randonnée. Afin d’en apprendre plus aux promeneurs sur les milieux qu’ils traversent, des sentiers pédagogiques sont aménagés.

Quelques activités en images...

PICTOS web

Infos pratiques

  • Public

La forêt est adaptée à un public sportif et familial car les boucles de randonnée vont de 800 mètres à 10 km. Le sentier le plus court est accessible aux personnes à mobilité réduite.

  • Accès  

Le parking du Col de Guéry est situé sur la commune d’Orcival (63210) entre les routes D983 et D80. La forêt est située sur quatre communes du Puy-de-Dôme (Rochefort-Montagne, Orcival, Perpezat et Le Mont Dore).

  • Services

Cap Guéry, un bâtiment touristique à proximité du parking, propose l’accès à une sandwicherie et à des toilettes. Une auberge-restaurant se trouve également côté sud du lac. 

La forêt en détail :

Une forêt partagée avec les agriculteurs

La forêt de Guéry possède la particularité d’avoir des pâtures louées en altitude à des agriculteurs locaux, ce qui est plutôt rare dans la région. L’histoire a laissé des empreintes dans ces pâtures, où se trouvent ce que les archéologues appellent des "tras", ou alignements de creux dans le sol.

Ces "tras" témoignent surtout du passage des bergers en forêt au Moyen Âge, où ils faisaient de petites caves à fromage. Les creux se situent dans la forêt ou dans les pâtures domaniales. Vus du ciel, c’est frappant et très impressionnant. Au sol, on peut les voir à l’œil nu si on est un peu averti.

©Céline Puech / ONF

Un refuge pour les plantes et animaux sauvages

Lors de vos excursions, peut-être aurez-vous la chance de croiser des chevreuils, sangliers, cerfs, ou bien des animaux plus montagnards comme le chamois ou le mouflon. Ces derniers sont présents sur les roches et dans les pâtures. En observant le ciel, si vous êtes chanceux, vous pourrez également apercevoir certains rapaces, comme le milan noir, une espèce protégée comme tous les rapaces. Toute cette richesse environnementale est ici préservée, par la gestion durable menée par les forestiers de l’ONF et grâce à des classements (Natura 2000, ZNIEFF, etc.) de certains sites sommitaux. 

Sur le versant nord de la forêt, il y a tout un canton rempli de jacinthes et d’ail de la victoire. On a les chaussures qui sentent l’ail quand on marche dedans ! Au printemps, les clairières humides se parent de pavots jaunes, une plante protégée caractéristique du Guéry.

Céline Puech, technicienne forestière territoriale en forêt de Guéry.

La flore n’est pas en reste ! Le Guéry a également ses espèces phares, comme la gentiane jaune, ou la buxbaumie verte, cette toute petite mousse rare qui pousse sur des bois humides. Vous pouvez aussi admirer des fleurs magnifiques, telles que le lys martagon, aux pétales rose violacé, ou encore l’épilobe.  

Dans le secteur, vous trouverez de nombreux points d’eau fragiles et protégés : ruisseaux, zones humides, tourbière… La forêt borde par ailleurs une partie du lac du Guéry, créé par une coulée de lave basaltique, très prisé par les pêcheurs. Autant d’habitats naturels qui font de la forêt de Guéry un formidable écrin de biodiversité, aux portes des villes. 

Comme la biodiversité, l’accueil du public et la protection contre les risques naturels, la production de bois est au cœur des missions des forestiers. Pour préserver au mieux les sols, la biodiversité et les zones humides, une fois récoltés les arbres sont tirés par câble mât, une technique utilisée principalement en forte pente en zone de montagne par les exploitants forestiers. Cette technique réduit considérablement la pression des engins de travaux sur les sols. 

La mission des forestiers au quotidien

Valoriser la ressource
en bois
Protéger les milieux
et la biodiversité
Accueillir, orienter
et informer
les visiteurs
Intervenir sur les vieux
arbres et gérer
les jeunes
boisements

Les parcelles forestières les plus riches en biodiversité et en bois de qualité se trouvent dans le canton de la Malvialle, situé au nord-ouest du lac de Guéry. C’est là que l’on trouve les bois les plus beaux et les plus anciens. Des conditions optimales – richesse du sol, présence de nombreuses sources d’eau – facilitent la croissance des arbres, en taille comme en diamètre.

Céline Puech, technicienne forestière territoriale ONF en forêt de Guéry

Et aussi :