Forêt de Grésigne ou l'excursion dans la plus grande chênaie du sud de la France

Avec son sommet de grès rouge, ses vestiges historiques, son bois de grande qualité et sa faune variée, la forêt de Grésigne, au nord-ouest d’Albi (Tarn), recèle de multiples richesses. Allez venez, on vous emmène en voyage, à la découverte d’un massif propice aux randonnées et aux promenades.

Envie d’horizon nouveau et de dépaysement ? A l’ombre des grands chênes centenaires, la forêt de Grésigne donnera à vos randonnées estivales une saveur toute particulière. Avec ses 3.530 hectares, cette forêt domaniale est la plus importante du Tarn et l’une des plus grandes chênaies d’Europe. A n’en pas douter, ce surprenant massif situé à 40 minutes d’Albi vous fera prendre de la hauteur et profiter des plus belles combinaisons de couleurs. Et se révélera aussi un agréable refuge en cas de forte chaleur ! 

Forêt domaniale de Grésigne (Tarn). - ©ONF

Riches en contrastes, les nombreux chemins de cette forêt vous feront déambuler d’un point de vue à l’autre, en passant par des sous-bois irrigués par de nombreux petits ruisseaux appelés “Rô”. Il vous faudra de bonnes chaussures pour arpenter les reliefs très variés des paysages de Grésigne. Levez la tête, et vous apercevrez peut-être le point de Montoulieu (480 mètres), formé par une roche rouge, le grès, dont la forêt tire son nom. 

Lorsque je suis arrivé dans le Tarn, Grésigne a été la première forêt que j’ai visitée. Elle m’a tout de suite attiré et j’ai toujours voulu y travailler. Mon rêve aura finalement été exaucé, j’en prends soin depuis six mois maintenant. De grandes et belles parcelles, une forêt qui pousse tranquillement… C’est l’endroit rêvé pour tout forestier !

Yvon Grezlec, responsable de l’Unité territoriale Grand Ouest à l’ONF.

Des sentiers balisés, à pied ou à vélo

La forêt de Grésigne est un réel appel à la découverte, et ici, les curiosités locales ne manquent pas. Au détour de vos excursions, ouvrez grand les yeux, car quelques vestiges et vieilles bâtisses se dévoileront devant vous. Par exemple, des vestiges gallo-romains avec un oppida (tumulus de terre servant de défense), vestiges de camps, et une voie romaine sur le territoire de Puycelsi. La preuve en images !

Attention, ça grimpe !

Dans cette forêt gérée par l’Office national des forêts (ONF), de nombreux sentiers sont à votre disposition pour vous permettre de profiter de ce patrimoine naturel et historique exceptionnel. Traversant des décors variés, ils vous mèneront au cœur d’une nature calme et paisible. 

  • Le sentier de Saint-Clément est une boucle de 3,3 km. Pédagogique, il vous expliquera notamment les principales missions menées par les forestiers de l’ONF au quotidien : accueil du public, gestion forestière, protection de la biodiversité, sylviculture, récolte de bois, etc.
  • Le sentier du Patrimoine est un parcours de 12 km qui donne la part belle à l’Histoire. Créé par le Conseil départemental, il raconte l’origine de la forêt, avec ses anciens fours à verrerie et ses sites à charbon de bois.
  • Le sentier de grande randonnée GR46® longe la forêt de Grésigne. Pour les plus expérimentés, vous pourrez parcourir une partie de cet itinéraire long de 420 km qui relie Turenne (Corrèze) à Toulouse (Haute-Garonne).
©ONF
PICTOS web

Infos pratiques

  • Public 

La forêt est adaptée aux familles et sportifs en général (VTT, course à pied…). Il n’y a pas de parcours adapté aux personnes à mobilité réduite. 

  • Accès

Il existe plusieurs parkings. Ils sont soit situés en périphérie de la forêt, soit dans le centre. On peut facilement se garer à différents endroits de la forêt.

  • Services

La forêt est limitrophe de nombreux villages classés "plus beau village de France" comme Puycelsi ou Castelnau de Montmiral où se trouvent restaurants et bars.

La forêt en détail :

Une biodiversité unique en Europe

La forêt de Grésigne fait le bonheur des promeneurs tout comme de milliers d’espèces vivantes, aussi grandes qu’infiniment petites. La forêt de Grésigne occupe la troisième place des forêts les plus riches d’Europe en insectes, avec 2.400 familles distinctes, après le massif de Fontainebleau et la réserve de Bialoweja en Pologne. Cette richesse entomologique a par ailleurs motivé le classement de la forêt en site Natura 2000 en 2007. Des mesures de gestion particulières sont appliquées dans la forêt afin de préserver cette particularité : en conservant de vieux arbres et en augmentant la quantité de bois mort laissé sur le sol.

Très peu fréquentée par l’Homme, assurant la tranquillité de cervidés (cerfs, chevreuils), et de sangliers, elle dispose également d’une quantité importante de vieux arbres ayant permis l’installation de petits mammifères (fouines, martres, genettes, chats sauvages), d’oiseaux (Aigles botté, Epervier, Busard, pics, Pouillot siffleur, etc.). La présence de l’écrevisse à pattes blanches, reine des petits ruisseaux, témoigne aussi de la bonne qualité environnementale du milieu. Soyez attentifs, et peut-être aurez-vous la chance de les apercevoir lors de vos promenades…

A l’automne, vibrez aux sons du brame du cerf avec l’ONF

Avez-vous déjà entendu le brame du cerf ? La forêt de Grésigne est un lieu privilégié pour écouter ce cri si particulier. Entre mi-septembre et mi-octobre, à la tombée de la nuit, durant la "saison des amours", le cerf en rut lance son râle pour attirer les biches. L’ONF a installé des places d’écoute spécialement conçues pour assister à cet impressionnant spectacle. Une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie ! 

©ONF

La mission des forestiers de l’ONF au quotidien

En forêt, rien n’est le fruit du hasard. Les arbres tels que nous les observons sont issus d’une gestion raisonnée et encadrée, traduite dans un document établi sur 20 ans, appelé “aménagement forestier”. "L’actuel aménagement forestier prend fin en 2021 et nous réfléchissons aux nouvelles orientations à prendre pour les 20 prochaines années. Ces dernières doivent prendre en compte les conditions climatiques actuelles ainsi que les multiples enjeux de cette forêt : présence de grand gibier, accueil du public, protection de la biodiversité…", rappelle Yvon Grezlec, responsable de l’Unité territoriale Grand Ouest à l’ONF.

Valoriser la ressource
en bois
Protéger les milieux
et la biodiversité
Accueillir, orienter
et informer
les visiteurs
Vérifier
les bornes
incendie
Entretenir le site
et aires
de pique-nique
Intervenir sur les vieux
arbres et gérer
les jeunes
boisements

Un bois noble pour la tonnellerie

Après la coupe, les chênes de Grésigne connaissent une seconde vie particulière. Ils sont réputés pour la production de bois de merrain qui entre dans la fabrication des tonneaux destinés au vin, en particulier de Gaillac. Ces chênes, qui ont plus de 180 ans pour beaucoup, sont le résultat d’une sylviculture fine menée par plusieurs générations de forestiers.

©ONF.DR

Et aussi :