L'ONF restaure le Tapis Vert de la forêt domaniale de Meudon

Grâce au soutien financier de la Métropole du Grand Paris, de l'Agence des Espaces Verts et de l'État dans le cadre du Fonds national d'aménagement et de développement du territoire, l'ONF restaure ce site emblématique d'Île-de-France.

Trait d’union entre les communes de Meudon et Clamart sur le département des Hauts-de-Seine, le Tapis Vert est une vaste pelouse de 600 mètres de long sur 50 mètres de large. Le site est rattaché à la Grande Perspective voulue par Louvois depuis son château, construit sur la terrasse de Meudon et acquis des héritiers d’Abel Servien en 1679. Le Tapis Vert est aujourd’hui très apprécié du public et en particulier des habitants de Meudon-la-Forêt, riverains du site.

Faute de moyens financiers suffisants depuis 2007, la pelouse n’est plus fauchée et les arbres des contre-allées évoluent depuis plus de 14 ans sans qu’aucun soin ne leur ait été donné. La chaussée de la contre-allée Est se ravine et les talus forestiers, soumis à une forte érosion en partie haute, font place à des sols stérilisés où ne subsistent que quelques gros arbres au réseau racinaire mis à nu.

©Ysatys Nadji / ONF

Ce n'est pas la première fois dans son histoire que ce site nécessite un investissement et des entretiens. Les propriétaires successeurs du domaine ne l'ayant pas entretenue, la percée s’était en partie refermée au début du XIXe siècle. En 1941 la grande perspective bénéficia de la protection des sites et des monuments naturels classés et d’importants travaux de reconstitution du Tapis Vert furent réalisés. Peu après sa création en 1965, l’Office national des forêts remodela le terrain en bas du Tapis Vert et compléta le double alignement d’arbres sur les deux contre-allées.

L'ONF restaure ce site depuis début 2020. Les travaux suivants seront mis en place tout du long de l'année :

  • la remise en état de la pelouse ;
  • la sécurisation des contre-allées ;
  • un rééquilibrage des cimes des arbres sur les contre-allées en gardant la voûte des arbres;
  • la remise à niveau des cheminements ;
  • la mise en place de nouveaux mobiliers bois.

Un projet de financement partagé

Le Tapis Vert a toujours été un espace d'accueil, participant grandement à la qualité de vie de habitants riverains. Il est aussi vecteur d'attractivité pour le territoire. Sa restauration a pu être mise en œuvre grâce au soutien financier de la Métropole du Grand Paris (MGP), de l'État par le Fonds national d'aménagement et de développement du territoire, dans le cadre des conventions signées en octobre 2019 et du soutien de l'Agence des espaces verts (AEV). L'ONF participe à hauteur de 20% de l'investissement.

Détails des travaux débutés en février 2020...

  1. Sécurisation des deux contre-allées par l'élagage des branches mortes et conservation des voûtes formées par les arbres. L’alignement compte 420 tilleuls et 17 autres feuillus comme le Platane et l’Erable. À la recherche de la lumière les tilleuls ont formé une voûte côté pelouse avec des branches tombantes. Ces voûtes seront conservées et travaillées afin de garder leurs formes actuelles au port général très élancé.
  2. Entretien de la pelouse par un fauchage tardif : tous les ligneux qui ont poussé au milieu de la pelouse seront coupés, afin de redonner au tapis vert sa perspective historique
  3. Entretien des cheminements des eaux notamment : les chemins sont par endroit en mauvais état du fait des écoulements d’eau. Les fossés des deux contre-allées sont obstrués et ne garantissent plus leur rôle d’évacuation d’eau. Un reprofilage des sections ravinées et un curage des fossés sont programmés.
  4. Installation de mobiliers bois : le Tapis Vert compte 19 bancs, placés autour de la pelouse, quelques barrières, des plots. De nouveaux mobiliers sont prévus ainsi que la mise en place d'un hôtel à abeilles. Il s’agit d’un "logement" pour abeilles sauvages et insectes pollinisateurs afin de reproduire leurs habitats naturels. Ils ont pour objectif de favoriser l’installation de ces insectes précieux pour la pollinisation des plantes et des arbres, dont les lieux de vie se raréfient.

L'aménagement du Tapis Vert en chiffres

Total des coûts des investissements
93 000€
Financement de la Métropôle du Grand Paris - investissement
49 975 €
Financement de l'Agence des espaces verts - investissement
8 550 €
Financement de l'État - Fonds national d'aménagement et de développement du territoire - investissement
15 875 €
Financement de l'ONF - investissement
18 600 € (20%)

Et aussi :