Après le passage de la tempête Ciara, l'ONF appelle à la vigilance en forêt

A la suite de l’alerte lancée par Météo-France dimanche 9 février 2020, l'Office national des forêts appelle encore à la prudence. Par grand vent, la forêt reste dangereuse pendant et après le passage d’une tempête.

Après le passage de la tempête Ciara, la vigilance reste de rigueur. Les forestiers déconseillent de se rendre en forêt pendant plusieurs jours le temps d'intervenir. En effet, il faut inventorier les dégâts, agir pour éviter toutes nouvelles chutes d’arbres et de branches ou remettre en état les zones prioritaires (axes routiers, sentiers et aires d’accueil, etc.).

L’ONF, durant cette période, peut être amené à fermer temporairement certaines voies usuellement ouvertes à la circulation afin d’assurer la sécurité des différents publics. ​

Un exemple de dégâts en forêt communale de Barr (Bas-Rhin). - ©Pierre BACHER/ONF

Inventorier les dégâts, prévenir les chutes d’arbres

Après la nuit très agitée du dimanche 9 février, l'heure est aussi à la constatation des dégâts pour les forestiers de l'Office national des forêts (ONF). Les premières remontées d'information sont optimistes avec seulement quelques dégâts épars en forêt. 

Dans l'Ouest de la France, les premiers repérages réalisés par les techniciens forestiers de l'ONF lundi 10 février 2020 au matin ne révèlent pas d'impacts significatifs de la tempête sur les peuplements forestiers. Hormis quelques arbres épars tombés en travers de routes ou dans les parcelles, il n'a pas encore été constaté de zones de chablis (avec des arbres déracinés ou cassés) de grande envergure. Le bilan est en cours.

Dans le Grand Est, les forestiers font le même constat ce jour. Comme pour la tempête Eleanor, la situation semble cependant un peu plus difficile à proximité des sommets où certaines routes sont encore fermées par des chablis importants localement. Les parties en plaine se résument à des dégâts diffus.

L’ONF vous demande d'être attentif à ces recommandations et vous remercie de votre compréhension.

Et aussi :