Après Sainte-Baume et Boscodon, l’Aigoual devient une Forêt d’Exception®

Ce mardi 18 juin 2019, la forêt domaniale de l’Aigoual a officiellement obtenu le label Forêt d’Exception®. Elle est la douzième forêt à entrer dans ce réseau national animé par l’ONF qui distingue les forêts reconnues pour leur patrimoine unique.
De gauche à droite : Denis Bertrand, co-président du comité Aigoual Forêt d'Exception® et conseiller départemental de la Lozère, Martin Delord, co-président du comité de pilotage Aigoual Forêt d'Exception® et conseiller départemental du Gard, Joëlle Gras, sous-préfète du Vigan, Jean-Marie Aurand, DG de l'ONF, Valère Marsaudon, chef de projet Forêt d'Exception® et Paul Arnould, président du comité national d'orientation Forêt d'Exception - ©Quentin Ebrard / ONF

Au sommet du Mont Aigoual, à 1567 mètres d’altitude, le dernier observatoire météorologique habité de France a accueilli une cérémonie très officielle. Ce mardi 18 juin 2019, Jean-Marie Aurand, directeur général par interim de l’ONF, a labellisé la forêt domaniale de l'Aigoual Forêt d’Exception®, en présence des élus locaux, de représentants de Météo France et du Parc national des Cévennes, de journalistes et des équipes de l’ONF. Après la Sainte-Baume et Boscodon, elle devient ainsi la douzième forêt à entrer dans ce réseau.

De toutes les forêts de l’Etat gérées par l’ONF, la forêt de l’Aigoual avait ses arguments pour obtenir cette reconnaissance. Avec plus de 16 000 hectares répartis entre le Gard et la Lozère, elle constitue la 4ème plus grande forêt domaniale de France, en plein cœur du Parc national des Cévennes.

Ce label vient récompenser le fruit du travail des forestiers. En 1850, la forêt, très exploitée pour les besoins des charbonniers, de l’industrie et sous la pression du pâturage transhumant, était quasiment inexistante. Cette réalité fut à l'origine de terribles crues dans la région lors des épisodes pluvieux automnaux, car les particules du sol n’étaient plus retenues par la végétation. Sous l’impulsion de l’administration des Eaux et Forêts, un large reboisement a été réalisé : 68 millions d’arbres ont été replantés entre 1860 et 1914, avec notamment des essences de pins à crochet et de tests d’essences exotiques réalisés dans le cadre de la création d’un réseau de sept arboretums.

Aujourd’hui, cette labellisation valide un travail remarquable accompli sur près de 150 ans : le taux de reboisement de la forêt domaniale de l’Aigoual est de 75%, contre 25% en 1850. Le label Forêt d’Exception® distingue aujourd'hui le dialogue constructif avec les élus du territoire et une filière qui emploie près de 100 personnes en zone rurale, avec une production de près de 40 000 mètres cubes de bois par an.

Dans une hêtraie de l'Aigoual, les explications de l'ONF et du Parc national des Cévennes, partenaire privilégié de ce label Aigoual Forêt d'Exception®. Pour cette labellisation étaient aussi présents Thomas Vidal, président de la communauté de communes causses Aigoual Cévennes Terres solidaires, et Henri Couderc, président du Parc national des Cévennes

La politique de développement durable de l'ONF s'illustre notamment au travers du label Forêt d'Exception®. Cette démarche valorise des forêts remarquables par leur histoire, leur potentiel forestier, leur biodiversité ou par leur paysage.

Jean-Marie Aurand, directeur général par interim de l'ONF

Les chiffres de la forêt domaniale de l’Aigoual en 2019 :

Une biodiversité d'exception

La forêt domaniale de l'Aigoual présente une grande richesse écologique, autant par sa faune que par sa flore. Des oiseaux forestiers (Pic noir, Chouette de Tengmalm), des rapaces (Aigle royal, Circaète Jean-le Blanc, Grand-duc, Faucon pèlerin…), des loutres, des castors et près de 21 espèces de chauve-souris, mais aussi des chênes verts, les érables de Montpellier, le Lis de Saint-Bruno, les gagées jaunes ou les orchidées des tourbières se sont installés sur ce massif. 

Avec l’Aigoual Forêt d’Exception®, l’ONF participe à la dynamique touristique portée par les élus sur ce territoire

Christèle Gernigon, pilote nationale du label Forêt d’Exception®

Les trois objectifs de la démarche Aigoual Forêt d’Exception®

Enclenchée en 2013, la démarche Aigoual Forêt d’Exception® conforte une dynamique partenariale forte réunissant de nombreux élus et acteurs locaux. Parmi les actions enclenchées au service du développement territorial : la définition du schéma d’accueil du public, une révision concertée du plan de gestion forestière, la création de sentiers accessibles à tous ou encore l'élaboration de travaux d’intérêt écologique sur les zones humides.

Cette démarche se matérialise par la poursuite de trois objectifs principaux, définis dans le contrat de projet signé le 6 juillet 2018 :

  • Améliorer l’accueil du public, en créant notamment de nouveaux supports de communication pour les sentiers de découverte, en effectuant des études paysagères et en développant de nouveaux sentiers accessibles à tous.
  • Conforter l’exemplarité de la gestion forestière via une révision des plans de gestion. Entre 2013 et 2016, cette démarche a notamment permis de rédiger un schéma d’accueil du public sur l’ensemble du massif forestier (Gard et Lozère).
  • Renforcer les connaissances sur les espèces et les milieux naturels. Réserves biologiques, îlots de sénescence, arbres d’intérêt écologique… Plusieurs mesures de conservation de la biodiversité seront mises en place dans cette forêt domaniale qui compte déjà 4 300 hectares laissés sans aucune intervention sylvicole.

Forêt d’Exception, un label national

Depuis 2008, l’ONF s’est engagé à affirmer une politique de développement durable dans les forêts domaniales et a créé un réseau de sites exemplaires, avec tous les partenaires du territoire associé. Le label Forêt d’Exception® distingue l’excellence de la gestion des forêts reconnues pour leur patrimoine unique en termes d’histoire, de paysages, de biodiversité ou de bois de grande valeur. Dix-sept forêts, choisies parmi les forêts domaniales gérées par l'ONF, sont officiellement engagées dans la démarche Forêt d'Exception®. La prochaine labellisation concernera les Volcans de Martinique le 4 juillet 2019.

Et aussi :