La politique environnementale de l'ONF

3 questions à Jean-Michel Mourey, responsable politique environnementale et certifications à l'ONF

En quoi la certification des forêts est-elle un enjeu important ?

En tant qu'acteur majeur de la filière bois, le rôle de l'ONF est d'assurer sur le long terme le renouvellement des forêts et la pérennisation de la ressource en bois. Les certifications sont indispensables car elles sont un gage, pour le citoyen comme pour l’ensemble des acteurs de la filière, que les actions conduites par les forestiers de l’ONF dans l’ensemble des forêts publiques s’appuient sur une gestion durable des forêts : respectueuse de l’environnement, socialement bénéfique et économiquement viable.

Comment les exigences liées aux certifications sont-elles traduites sur le terrain ?

L’ONF transcrit les exigences des certifications et de sa politique environnementale en prescriptions. Des acheteurs de bois aux différentes entreprises de travaux forestiers dont les agences travaux de l’ONF, tous les intervenants en forêt publique doivent respecter trois types de prescriptions.

  • Il y a tout d'abord des prescriptions générales qui sont applicables systématiquement et en tout lieu.
  • Ensuite, les prescriptions spécifiques sont applicables systématiquement en présence d’un enjeu donné, par exemple en présence d’espèces remarquables, de cours d’eau, de sol sensible au tassement, de site classé ou d’itinéraire de randonnée.
  • Enfin, les prescriptions particulières sont mises en oeuvre au cas par cas.

Ces prescriptions figurent pour l’essentiel dans les règlements nationaux d'exploitation forestière (RNEF) et des travaux et services forestiers (RNTSF).

Comment s'assurer du respect des prescriptions ?

Au moment de la réception du chantier, le technicien forestier territorial va vérifier que toutes les prescriptions prévues au contrat ont bien été respectées. Si l'ensemble de ces prescriptions ne sont pas respectées, cela peut entraîner des pénalités, voire l'arrêt du chantier.