L’interview de Guylaine Archevêque, directrice ONF de l’agence régionale Pays de Loire

Entretien avec Guylaine Archevêque, Directrice ONF de l’agence régionale Pays de Loire.

Quelle est la spécificité de la forêt de Bercé ?

L’existence de peuplements de chênes de très haute qualité, dont l’âge et les dimensions débordent l’optimum d’exploitabilité, contribue à faire de Bercé une forêt d’exception. Mondialement célèbre pour la qualité de son bois adaptée à la fabrication des tonneaux, Bercé est qualifiée par certains d'"or vert de la Sarthe". Plus de 30 000 m3 de bois sont vendus chaque année, ce qui représente un formidable potentiel en termes d'emploi et de développement économique local. Cette forêt constitue également un réservoir de biodiversité remarquable, où se concentrent deux sites Natura 2000 et cinq zones naturelles à intérêt faunistique et floristique. Cette richesse est aujourd'hui reconnue par tous les milieux scientifiques et naturalistes.

D'où l'enjeu de travailler étroitement aujourd'hui aux côtés des associations naturalistes locales ?

Absolument. La physionomie du Vallon de l'Hermitière est amenée à évoluer dans les mois et années qui viennent. Le peuplement très âgé, atteignant parfois jusqu'à 40 mètres de haut, va progressivement laisser place à un peuplement plus ouvert, avec de jeunes arbres. Dans ce contexte de régénération, ce partenariat est essentiel car il nous permet d'affiner au mieux notre connaissance du Vallon et de maintenir ainsi le plus de biodiversité biologique. Cela passe notamment, comme le prévoit notre document d'aménagement forestier, par la définition d'ilots de vieillissement qui prendront le relai pour permettre la conservation des espèces telles que celles que l'on retrouve aujourd'hui sur le Vallon de l'Hermitière. Il faudra ensuite organiser nos interventions techniques afin de réussir le pari de la régénération naturelle du chêne, tout en évitant de causer des dommages aux espèces présentes. Combiner toutes ces actions est un travail complexe, mais nécessaire pour éviter le dépérissement de tous ces vieux peuplements.

Pourquoi cette régénération est nécessaire ?

La forêt n’a pas besoin des hommes, mais les hommes ont besoin de la forêt. Pour que ce lien perdure, il est de notre devoir d'organiser leur régénération, de récolter du bois, tout en protégeant la biodiversité bien évidemment. Si la forêt de Bercé est qualifiée forêt d'Exception, c'est parce que des générations de forestiers y travaillent depuis longtemps. Comme nos prédécesseurs, nous veillons à préserver au mieux cet espace. Les sites d'intérêt très particulier sont isolés en vue d'un traitement dédié et au quotidien, de nombreuses mesures sont prises par nos équipes : on peut citer notamment la préservation de la diversité d'essences présentes, le maintien sur pied d'arbres à cavité, d'arbres morts ou sénescents. Une grande attention est également portée aux milieux humides, cours et mares qui émaillent le territoire.

À découvrir aussi :