À l’ONF, des forestiers assermentés pour protéger les forêts

Afin d’assurer la préservation des écosystèmes et de maintenir de bonnes conditions d’accueil en forêt, des missions de police sont confiées aux forestiers de l’ONF. Pour comprendre comment l'Office organise et réalise la surveillance des forêts publiques, un document d'information est désormais disponible.

Dépôts d’ordures, barbecues sauvages, infractions de chasse, vols de bois, circulation anarchique de véhicules à moteur, cueillette massive... Malgré les mesures de prévention et de dissuasion mises en oeuvre, de nombreuses infractions sont à déplorer un peu partout en France, avec des conséquences importantes sur les milieux naturels.

Dans les forêts publiques et dans les espaces naturels confiés à l'ONF en gestion, des forestiers assermentés recherchent et constatent les infractions. Depuis 2017, 2 500 opérations de police ont été réalisées et près de 4 000 contraventions ont été dressées en vertu du Code forestier et du Code de l’environnement. Ces missions s'exercent dans le cadre d'un réseau police spécialisé, constitué pour répondre aux enjeux de préservation des espaces forestiers.

Pour être protégées, les forêts publiques ont besoin d'une mission de police structurée et performante : c'est l'objectif de la création du réseau police de l'ONF. Dans le cadre de délits nécessitant des investigations poussées, l'ONF travaille en coopération avec les autres services de police, comme la gendarmerie, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), ou encore l'Agence française pour la biodiversité (AFB).

Anouk Ferté-Devin, juriste et pilote nationale de l'activité police à l'ONF

  • Author: Office national des forêts
  • Release year: 2019
  • Number of pages: 3