Des tournées de surveillance pour préserver la nature

Saviez-vous qu’à l’ONF, 2 500 forestiers exercent des missions de police ? Reportage autour de deux étangs en forêt, dans le massif de Compiègne, où une tournée de surveillance est organisée avec l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Sous le soleil battant d’un début d’après-midi estival, Matthias Pernet, adjoint au responsable de l’unité territoriale Compiègne-Laigue a rendez-vous avec son équipe. Il a programmé une tournée de surveillance pilotée en partenariat avec l’ONCFS, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. L’objectif : veiller au respect du code forestier et du code de l’environnement. “Nous sommes assermentés par l’Etat et constituons, de facto, une police de la nature. Nous veillons à la quiétude des forêts publiques. Ici, les missions de police occupent 10 % de notre emploi de temps. Cueillette, chasse, pêche… Les activités en forêt sont nombreuses et doivent être encadrées lors des périodes sensibles”, explique Matthias Pernet.

Nous sommes assermentés par l’Etat et constituons, de facto, une police de la nature. Nous veillons à la quiétude des forêts publiques. Ici, les missions de police occupent 10 % de notre emploi de temps. Cueillette, chasse, pêche… Les activités en forêt sont nombreuses et doivent être encadrées lors des périodes sensibles

Matthias Pernet, adjoint au responsable de l’unité territoriale Compiègne-Laigue