Arbre Conseil® : connaître l'état sanitaire des arbres d'alignement

Le Conseil départemental de l’Aude a souhaité disposer d’un document de l’état de santé des 45 000 arbres situés en bordure de ses routes départementales. Confiée aux experts Arbre Conseil® de l’ONF, cette intervention requiert des méthodes spécifiques. À la clé : des recommandations respectueuses du patrimoine arboré, pour une plus grande sécurité des automobilistes.

Un diagnostic visuel et sonore du patrimoine arboré de bord de routes

L’évaluation de l’état de santé des arbres intervient dans le cadre d’actions visant à pérenniser, conserver, voire développer le patrimoine arboré le long des routes départementales de l’Aude. La mission confiée aux experts Arbres Conseil® de l’ONF permet de connaître précisément l’état physiologique et biomécanique de chaque arbre afin d’appréhender toutes les interventions de surveillance et les travaux à réaliser (abattage et tailles).

Pourquoi des platanes le long des routes ?

Si la présence massive de platanes au bord des routes est souvent décriée pour des raisons de sécurité routière, leur plantation ne date pas d’hier. Cette particularité française remonte à l’époque des guerres napoléoniennes. En effet, lors des campagnes militaires, les troupes de l’Empire devaient traverser le pays à pied ou à cheval. En plein soleil, ces interminables trajets épuisaient les troupes avant même d’arriver sur le champ de bataille. L’empereur Napoléon décida alors de planter des platanes le long de tous les grands chemins de France, de manière à apporter un maximum d’ombre. Le platane aurait ainsi été choisi pour sa robustesse et la largeur de ses feuilles.

Principe du diagnostic visuel et sonore

Un diagnostic visuel et sonore a pour but d’identifier l’arbre, ses caractéristiques, son développement, son fonctionnement physiologique, mais aussi ses défauts majeurs. Ce premier niveau diagnostic, exclusivement visuel, s’appuie sur le repérage de signes extérieurs de traumatisme : zones attaquées par des champignons lignivores, blessures provoquées par des écobuages répétés1, des engins d’entretien, des véhicules, des altérations, des cavités etc...

1 Pratique agricole aussi appelée « débroussaillement par le feu », qui consiste à incinérer les mottes herbeuses dans le but de fertiliser les sols.

Un diagnostic « à l’écoute » des arbres

En complément du diagnostic visuel, les experts Arbre Conseil® de l’ONF sont capables de déceler certaines pourritures des arbres, de manière acoustique. La percussion d’un maillet sur certaines zones de l’arbre permet de déceler des altérations, cavités, caractéristiques d’un défaut majeur. Enfin, un pic spécifique permet de sonder le collet de l’arbre, ses contreforts et racines superficielles pour identifier des zones d’altération.

Intervention de l’ONF : étapes et réalisation

L’ONF a diagnostiqué chacun des 45 000 arbres, en suivant une méthodologie en 5 temps :

Localisation des arbres
Afin d’établir une cartographie précise et complète des arbres présents sur le site, l’ONF procède à leur géolocalisation, soit sur plan, soit à l’aide d’un GPS. Il s’appuie pour cela sur une base de données contenant des photos aériennes précises de l’ensemble du territoire.
Réalisation d’un inventaire
Après localisation, l’ONF produit une carte d’identité de chaque arbre présent, qui se voit alors attribuer un numéro unique. Cet inventaire permet de garder la trace des relevés de l’essence de l’arbre, de son diamètre, de sa hauteur ainsi que ses antécédents de gestion.
Diagnostic sanitaire et mécanique
Le diagnostic sanitaire et mécanique consiste en un examen visuel et sonore des arbres. Le fonctionnement physiologique, le développement, laa qualité d’ancrage du système racinaire, l’état mécanique du collet, du tronc et des branches charpentières ont été relevés.
Préconisations d’intervention et de gestion
Suite au diagnostic, l’ONF a établi des préconisations de gestion de ce patrimoine. Des travaux d’entretien ou sécuritaires, ainsi que des visites de suivi programmées ont été proposés pour chaque arbre le nécessitant.
Rapport de synthèse et base de données
L’ensemble des informations répertoriées à l’issue du diagnostic, ainsi que les préconisations de l’ONF, ont été stockées dans une base de données. Leur analyse a ensuite donné lieu à l’élaboration d’un rapport de synthèse. Celui-ci regroupe les arbres en fonction du niveau d’urgence des préconisations à mettre en œuvre sur chaque des arbres étudiés (surveillance et travaux).

Ce travail a par ailleurs permis d’établir une liste des arbres à abattre, qui a été transmise à la commission d’abattage du conseil départemental de l’Aude.