| 
More criterions

Des massifs d'une grande diversité

  • Send to a friend

La forêt domaniale de Grande Chartreuse : le plus vaste massif de la région

Massif de la Grande Chartreuse
© Philippe Vogel / ONF Massif de la Grande Chartreuse

Très étendue (8.800 ha), la Grande Chartreuse est célèbre pour ses magnifiques hêtraies et sapinières. On peut y observer de très gros arbres car la zone est bien arrosée.

Elle attire tout spécialement un public citadin en provenance de Lyon, Grenoble, Chambéry.

Afin de protéger ce massif exceptionnel, une réserve biologique de 165 hectares y a été créé en 1998 par l'ONF.

Nous travaillons aussi à sa protection, avec la création en 1998 d'une réserve biologique de 165 ha, où vivent des coqs de bruyère. Une « zone de silence » de 800 ha a même été établie par arrêté préfectoral le 8 juillet 1975, autour du monastère des Chartreux. Classés monument historique en 1912, le monastère et ses dépendances restent la curiosité des Alpes la plus courue après la « Mer de glace ».

Le Grand Lyon et l’Y grenoblois, deux forêts périurbaines

Le Y grenoblois
© Philippe Vogel / ONF Le Y grenoblois

Orientées vers l'accueil du public plutôt que vers la récolte du bois,  elles sont soumises à des critères esthétiques et d'équipement particuliers. Dans le « Y grenoblois » par exemple, l'ONF plante des feuillus, adaptés au climat local, afin de varier le paysage de résineux.

Nous ménageons des trouées et des clairières comme autant de puits de lumière qui rendront la forêt moins oppressante. Attention : l'ONF ne fait pas de paysagisme.

De même, nous ne plantons pas d'espèces exotiques en pleine forêt pour faire plaisir au promeneur, mais nous aménageons les écosystèmes forestiers sans les transformer.

La forêt d’Arvières, dominée par les falaises

La forêt d'Arvières
© Philippe Vogel / ONF La forêt d'Arvières

Située sur la commune de Lochieu, au cœur du Bugey central, la forêt domaniale d'Arvières offre un paysage majestueux enserré de falaises. Elle est traitée en futaie irrégulière, par bouquet et parquet. Le mélange d'essences feuillues et résineuses est un facteur de diversification de la couverture forestière, et un garant de son attrait paysager. En plein cœur de la forêt domaniale, le site historique de la Chartreuse d'Arvières et son potager médiéval méritent le détour.

La forêt de Seillon : une chênaie remarquable

Chêne remarquable dans la forêt de Seillon
Chêne remarquable dans la forêt de Seillon

Autrefois, la forêt de Seillon et du Saix, à un kilomètre au sud de Bourg-en-Bresse, n'était qu'une épaisse forêt inhabitée. Située à la limite entre la Bresse et la Dombes, la forêt de Seillon est uniformément plate, avec une altitude moyenne de 250 mètres. Très proche de l'agglomération de Bourg-en-Bresse, ce domaine boisé est un lieu privilégié pour des citadins de plus en plus demandeurs d'activités de plein air et de loisirs en milieu naturel.

Grâce à ses sols, la forêt de Seillon est riche de chênes sessiles de qualité. Ce bois de qualité tranchage réputé représente une bonne part des coupes fournies. A travers nos méthodes de sylviculture (notamment autour des jeunes chênes), nous cherchons à obtenir des chênes à accroissement régulier. Nous préservons aussi une série de parquets de chênes âgés, que le public se plaît à venir admirer.

Deux forêts communales de Savoie : Crest-Voland et Cohennoz

Accueil du public en forêt communale de Cohennoz
© Philippe Vogel / ONF Accueil du public en forêt communale de Cohennoz

Les trois quarts de la forêt publique de Savoie et Haute-Savoie sont des forêts communales.  Le quart restant est composé de forêts domaniales issues de la politique de restauration des terrains de montagne initiée à la fin du XIXè.

Au moment des Jeux Olympiques d'Albertville en 1992, des pistes de ski de fond ont été aménagées à Crest-Voland et Cohennoz (site des Saisies). Pour cela, il a fallu concilier la demande technique de création des pistes avec les exigences environnementales. C'est là que l'ONF est intervenu, pour que le tracé soit élaboré de manière concertée.

Au même endroit, un sentier thématique a été aménagé sur la faune et la flore des tourbières, entre 1500 et 1750m d'altitude. Myrtilles, sphaigne et faune de ces zones humides sont à découvrir sur un circuit de plus de 4km, ouvert de juin à septembre.

Back to top

Zope 3