+ de critères

En quelques mots

La tempête de 1999 a constitué un grand choc pour la forêt et sa gestion. Depuis cet événement, les forestiers français et allemands sont confrontés à la reconstitution des peuplements détruits, à la baisse drastique des revenus engendrée par la chute des cours du bois, et à l’internationalisation du marché et de la filière bois.

La tempête Lothar de 1999 a détruit plus de 7.000 ha en Alsace du Nord et 1.000 ha en Rhénanie-Palatinat, induisant une forte baisse des cours du prix des bois.

Le revenu étant moindre et la main d'œuvre étant plus onéreuse, de nouvelles idées sylvicoles émergent outre-Rhin : la prise en compte des successions végétales spontanées dans la régénération naturelle par la valorisation des peuplements pionniers et des essences secondaires, et la mise en œuvre d'interventions sylvicoles légères, ciblées et moins coûteuses.

Ce projet est l'opportunité pour l'ONF de s'enrichir de l'expérience allemande qui bénéficie d'un recul de 15 ans par rapport à la tempête de 1990, pour la gestion des trouées tempête.

Il a pour objectif de construire une typologie des successions forestières des trouées de 1999, de faire un état des lieux quantitatif et qualitatif de la régénération existante dans ces trouées et d'élaborer un guide de sylviculture commun fondé sur la typologie.

Sous les chandelles, témoins de la catastrophe de 1999, la succession naturelle de bouleaux et de pins est déjà bien installée en 2005 dans de nombreuses parcelles
Sous les chandelles, témoins de la catastrophe de 1999, la succession naturelle de bouleaux et de pins est déjà bien installée en 2005 dans de nombreuses parcelles © ONF
Ressources