+ de critères

 

Le projet INTERREG franco-suisse Alpeau

Le projet a pour objet de consolider et pérenniser le rôle protecteur de la forêt pour la préservation durable de la ressource en eau potable dans les zones périalpines franco-suisses.

Alpeau

Objectifs

  • améliorer la perception du rôle de la forêt au regard de la préservation, à long terme, de la ressource en eau potable (grand public, communauté scientifique et responsables des politiques publiques de l'eau et des forêts)
  • définir, pour les zones transfrontalières, des pratiques sylvicoles favorisant la qualité des eaux souterraines et évaluer les coûts de ces mesures afin de valoriser les prestations fournies. Définir, expérimenter et optimiser des méthodes de coopération entre les collectivités en charge de l'approvisionnement en eau potable et les acteurs forestiers
  • établir des liens contractuels directs entre ces mêmes collectivités et les acteurs forestiers, afin de préserver durablement les ressources en eau potable.

Le volet suisse

Le volet suisse vise à répondre aux questions suivantes :

  • comment fonctionne la purification de l’eau à travers le sol forestier ?
  • quelles alternatives au traitement des bois ?
  • quelle sylviculture et quelle gestion forestière pour une protection idéale des eaux souterraines ?
  • quelle forme pour des partenariats entre propriétaires forestiers et distributeurs d’eau potable ?

Le volet français

Le volet français regroupe :

  • l’expérimentation technique de terrain avec la mesure de l’impact des différents modes d’exploitation
  • la définition de bonnes pratiques sylvicoles pour l’eau
  • la mise en place de sites démonstratifs de terrain comme les marteloscopes
  • l’animation et la formation nécessaires au développement et à l’appropriation des outils de  contractualisation.

Résultats attendus

Les résultats seront présentés dans un guide des pratiques forestières contribuant à la protection de la ressource en eau potable.

« Le rôle protecteur de la forêt, reconnu comme essentiellement positif par la communauté scientifique comme par l’opinion publique, est mieux pris en compte dans la politique de l’eau. »

Les partenaires suisses

  • Office fédéral de l’environnement (Ofev) - division Forêt
  • Canton de Vaud - service des forêts, de la faune et de la nature SFFN
  • Canton de Fribourg - service des forêts et de la faune SFF, Service de l’environnement Sen
  • Canton de Neuchâtel - service de la faune, des forêts et de la nature SFFN, Service de la protection de  l’environnement SPE
  • Ville de Lausanne - service des forêts, domaines et vignobles, Fodovi, Eauservice
  • villes de Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds - Viteos SA
  • Université de Neuchâtel - Centre d’hydrogéologie CHYN, Laboratoire Sol et végétation
  • Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) - Politiques publiques & durabilité
  • Fondation Alfred et Eugénie Bauer - Genève
  • Fondation Ernst Göhner - Zug
  • Fondation ProTechno - Lausanne.

Les partenaires français

  • Syndicat intercommunal des Eaux-des-Moises (Siem)
  • Communauté de communes des collines du Léman (CCCL)
  • Syndicat mixte de l’aménagement de l’Arve et de ses abords (SM3A)
  • Chambéry métropole
  • Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse
  • Conseil général de Haute-Savoie
  • Office national des forêts.

Pour en savoir plus

Contacts

Ressources