+ de critères

 

Projets FEADER Mayotte

L’Office national des forêts est implanté à Mayotte depuis 2012. Sa première mission est de réaliser les plans d’aménagements des forêts publiques relevant du régime forestier. Le Programme de développement rural, outil de mise en œuvre du FEADER, permet le financement par l’Europe de ces plans de gestion.

Mayotte est devenu département français en 2011

La départementalisation de 2011 a permis à Mayotte d'accéder au statut de région ultra périphérique de l'Europe à l'instar des autres départements d'Outre-mer. A ce titre, le département peut bénéficier, pour la période 2014-2020, des fonds européens en faveur de son développement socio-économique et environnemental.

Illustration
Vue sur le mont Choungui © ONF

Etude et plan d'aménagement de la forêt domaniale de Voundzé

Illustration
Le mont Bénara © Laurent Mercy / ONF

Située au centre de l'île, cette forêt d'une superficie de 440 ha présente tous les enjeux de gestion multifonctionnelle :

  • Production de bois, faible mais présente
  • Préservation de milieux naturels avec la présence de forêts relictuelles ou de peuplements secondarisés résilients avec de nombreuses espèces indigènes
  • Accueil du public avec des sentiers de randonnée et l'accès au sommet de l'île, le mont Bénara.

La forêt domaniale de Voundzé comprend aussi une surface importante de peuplements dégradés qu'il convient de réhabiliter avec des espèces indigènes et présente de nombreuses espèces envahissantes qui nécessitent la mise en œuvre de travaux dédiés.

Le plan d'aménagement, à partir d'inventaires et d'analyse des milieux, permet de préciser les enjeux et fixer des objectifs et proposer un plan de gestion adapté à ces enjeux.

Travaux de réhabilitation écologique de peuplements dégradés en forêt domaniale de Voundzé

Illustration
© Alexandre Laizé / ONF

Ce projet de restauration concerne la forêt domaniale de Voundzé dont l'aménagement est en cours d'approbation.

Les travaux de réhabilitation écologique se situent sur différents types de peuplements plus ou moins dégradés ou secondarisés et ont pour objectifs :

  1. De lutter contre les espèces envahissantes et notamment une liane Merremia peltata dont l'extension est problématique
  2. De transformer des plantations réalisées en espèces exotiques dont le but avait été de couvrir des sols nus
  3. De renforcer les populations d'espèces indigènes soit dans des zones enlianées soit dans des peuplements secondarisés résilients.

Ce projet est mené en partenariat scientifique du Conservatoire botanique national de Mascarin en charge de la mise en place et du suivi de placettes semi permanentes évaluant la réussite des travaux de restauration.

Conservatoire botanique national du Mascarin

Etude et plan d'aménagement des forêts départementales du mont Tchaourembo et des monts Benara

Illustration
© Alexandre Laizé / ONF

Les forêts départementales du mont Tchaourembo (206,13 ha) et des monts Benara (830,92 ha) sont situées au centre de l'île. Elles présentent des enjeux de gestion multifonctionnelle :

  • Préservation de milieux naturels avec la présence de forêts relictuelles ou de peuplements secondarisés résilients avec de nombreuses espèces indigènes nécessitant la mise en place de réserves biologiques
  • Accueil du public avec des sentiers de randonnée conduisant au mont Choungui, emblématique de Mayotte.

Les forêts départementales du mont Tchaourembo et des monts Benara comprennent aussi une surface importante de peuplements dégradés qu'il convient de réhabiliter avec des espèces indigènes et présentent de nombreuses espèces envahissantes qui nécessitent la mise en œuvre de travaux dédiés. Le plan d'aménagement, à partir d'inventaires et d'analyse des milieux, permet de préciser les enjeux et fixer des objectifs et proposer un plan de gestion adapté à ces enjeux.

Etude et plan d'aménagement de la forêt domaniale de Dapani

Illustration
© Alexandre Laizé / ONF

La forêt domaniale de Dapani est située au sud de l'île.

D'une superficie de 340 ha, elle présente des enjeux de gestion multifonctionnelle :

  • Préservation de milieux naturels avec la présence de forêts relictuelles ou de peuplements secondarisés résilients avec de nombreuses espèces indigènes nécessitant la mise en place de réserves biologiques
  • Accueil du public avec des sentiers de randonnée conduisant au mont Choungui, emblématique de Mayotte.

La forêt domaniale de Dapani comprend aussi une surface importante de peuplements dégradés qu'il convient de réhabiliter avec des espèces indigènes et présente de nombreuses espèces envahissantes qui nécessitent la mise en œuvre de travaux dédiés. Le plan d'aménagement, à partir d'inventaires et d'analyse des milieux, permet de préciser les enjeux et fixer des objectifs et proposer un plan de gestion adapté à ces enjeux.

Etude et rédaction du plan d’aménagement de la forêt départementale de Sohoa

Illustration
© ONF

Le Plan de développement rural de Mayotte, outil de mise en œuvre du FEADER, permet le financement par l'Europe des plans de gestion des forêts publiques (mesure 7.1.1 : Plans de gestion et de protection des espèces et des milieux forestiers et autres milieux naturels)

Le plan d'aménagement présenté concerne la forêt départementale de Sohoa, située à l'ouest de l'île. Cette forêt d'une superficie de 207 ha présente des enjeux de gestion multifonctionnelle :

  • Préservation de milieux naturels relictuels de l'étage mésophile comprenant de nombreuses espèces indigènes nécessitant la mise en place de réserves biologiques
  • Accueil du public avec des sentiers de randonnée.

La forêt départementale de Sohoa comprend aussi des padzas* qu'il convient de réhabiliter avec des espèces indigènes et présente d'espèces envahissantes qui nécessitent la mise en œuvre de travaux dédiés.
Le plan d'aménagement, à partir d'inventaires et d'analyse des milieux, permet de préciser les enjeux et fixer des objectifs et proposer un plan de gestion adapté à ces enjeux.

*terme vernaculaire pour désigner les zones érodées (zones incultes) de Mayotte ("Badland" en anglais).

Travaux de reconstitution de peuplements naturels sur des parcelles dégradées en forêts domaniales de Voundzé, Dapani et Combani

Illustration
© ONF

Le Plan de développement rural de Mayotte, outil de mise en œuvre du FEADER, permet le financement par l'Europe de travaux de restauration écologique (mesure - 7.6.1 Préservation et restauration du patrimoine naturel)

Le projet de reconstitution de parcelles dégradées présenté concerne les trois forêts domaniales de Voundzé, Dapani et Combani dont les aménagements sont en cours d'études. Ces travaux situent sur des parcelles anciennement occupées pour une agriculture vivrière (manioc, bananes) ou l'élevage extensif et ont pour objectifs :

  • De reboiser les zones dégradées avec des espèces indigènes
  • De lutter contre les espèces envahissantes
  • Favoriser la régénération naturelle indigène.

Etude et rédaction du plan d’aménagement des forêts départementales des Monts Dziani Bolé et Hachiroungou

Illustration
© ONF

Le Plan de développement rural de Mayotte, outil de mise en œuvre du FEADER, permet le financement par l'Europe des plans de gestion des forêts publiques (mesure 7.1.1 : Plans de gestion et de protection des espèces et des milieux forestiers et autres milieux naturels)

Le plan d'aménagement présenté concerne les Forêts départementales des Monts Dziani Bolé et Hachiroungou situées au Nord Ouest de l'île. Ces forêts, d'une superficie de 592,77 ha présentent des enjeux de gestion multifonctionnelle :

  • Préservation de milieux naturels relictuels de l'étage humide comprenant de nombreuses espèces indigènes nécessitant la mise en place de réserves biologiques
  • Gestion agroforestière des zones occupées
  • Transformation des plantations réalisées en essences exotiques sur les padzas (badlands) par des essences indigènes
  • Accueil du public avec des sentiers de randonnée.

Le plan d'aménagement, à partir d'inventaires et d'analyse des milieux, permet de préciser les enjeux et fixer des objectifs et proposer un plan de gestion adapté à ces enjeux.

Etude et rédaction du plan d’aménagement des forêts départementales de Satra Gori et des monts Choungui

Illustration
© ONF

Le Plan de développement rural de Mayotte, outil de mise en œuvre du FEADER, permet le financement par l'Europe des plans de gestion des forêts publiques (mesure 7.1.1 : Plans de gestion et de protection des espèces et des milieux forestiers et autres milieux naturels).

Le plan d'aménagement présenté concerne les forêts départementales de Satra Gori et des Monts Choungui situées au Sud de l'île.

Ces forêts, d'une superficie de 1.165,93 ha présentent des enjeux de gestion multifonctionnelle :

  • Préservation de milieux naturels relictuels de l'étage humide comprenant de nombreuses espèces indigènes nécessitant la mise en place de réserves biologiques
  • Gestion agroforestière des zones occupées
  • Transformation des plantations réalisées en essences exotiques sur les padzas (badlands) par des essences indigènes
  • Accueil du public avec des sentiers de randonnée.

Le plan d'aménagement, à partir d'inventaires et d'analyse des milieux, permet de préciser les enjeux et fixer des objectifs et proposer un plan de gestion adapté à ces enjeux.

Etude et rédaction du plan d’aménagement de la forêt départementale de Majimbini-Madjabalini

Illustration
© ONF

Le Plan de développement rural de Mayotte, outil de mise en œuvre du FEADER, permet le financement par l'Europe des plans de gestion des forêts publiques (mesure 7.1.1 : Plans de gestion et de protection des espèces et des milieux forestiers et autres milieux naturels).

Le plan d'aménagement présenté concerne la forêt départementale de Majimbini-Madjabalini située au Nord de l'île. Ces forêts, d'une superficie de 1.269,34 ha présentent des enjeux de gestion multifonctionnelle :

  • Préservation de milieux naturels relictuels de l'étage humide comprenant de nombreuses espèces indigènes nécessitant la mise en place de réserves biologiques
  • Lutte contre l'occupation illégale des terrains avec expulsion et restauration des terrains ou établissement de conventions agroforestières
  • Transformation des plantations réalisées en essences exotiques sur les padzas (badlands) par des essences indigènes
  • Production de bois
  • Accueil du public avec des sentiers de randonnée.

Le plan d'aménagement, à partir d'inventaires et d'analyse des milieux, permet de préciser les enjeux et fixer des objectifs et proposer un plan de gestion adapté à ces enjeux. Un projet novateur d'utilisation de drones et d'images satellites a été validé pour compléter les acquisitions de données sur le terrain (projet financé par l'ONF via un appel à projets).

République française - Etat Feader - Mayotte Département de Mayotte
Ressources