+ de critères
 

 

3 questions à... Bruno Raguin, expert technique de GRTgaz

Pour quelles raisons avoir choisi de travailler avec l’ONF ?

Illustration
© GRTgaz

L'ONF est un professionnel reconnu de l'entretien des espaces arborés et boisés et c'est pourquoi nous avons voulu qu'il devienne notre principal partenaire en matière de maîtrise de la végétation, un enjeu essentiel pour GRTgaz.

La présence de l'ONF sur l'ensemble du territoire, grâce à un fort maillage local, et sa collaboration avec plusieurs grandes associations protectrices de la biodiversité en font un acteur incontournable. Notre réseau traverse certains milieux remarquables et travailler avec des experts est essentiel.

Quels sont les enjeux de cette maîtrise de végétation ?

GRTgaz assure le transport du gaz naturel en France grâce à un réseau de canalisations long de 32.000 km. Afin d'assurer la pérennité et l'accessibilité de ces installations, ainsi que la sécurité des biens et des personnes, il est primordial de mener des travaux de maîtrise de la végétation.

De nombreuses bornes de signalisation et balises jaunes viennent par exemple signaler la présence de nos réseaux et permettent d'éviter certains incidents. Nous devons donc en assurer la visibilité grâce à des travaux de débroussaillage. Nous menons par ailleurs une surveillance aérienne de nos ouvrages. D'où l'intérêt d'élaguer, afin de garantir la visibilité de nos bandes de servitudes- des bandes de terrain larges de 5 à 40 m qui s'étendent en surface sur toute la longueur de nos canalisations.

Les espaces verts qui entourent nos 5.000 postes de livraison de gaz doivent également être entretenus pour des questions de facilité d'accès et d'intégration à l'environnement.

Votre collaboration avec l’ONF a-t-elle donné lieu à de « grands projets » ?

Depuis 2015, GRTgaz collabore avec l'ONF pour réaliser des plans d'entretien optimisés des bandes de servitude. Pour ce faire, nous avons utilisé des avions équipés de LiDAR, une technologie laser innovante permettant de déterminer le profil du terrain et de sa végétation.

En complément, les spécialistes de l'ONF ont mené leurs propres analyses sur le terrain. Les premiers travaux de maîtrise de la végétation ont été réalisés en 2016. Ils semblent prometteurs. Bien que coûteuse, cette démarche devrait nous permettre un retour sur investissement d'ici trois à cinq ans.

Nous espérons confirmer ces bons résultats par de nouvelles campagnes test en 2017, sur des ouvrages et des environnements différents. Nous envisageons aussi d'évaluer les drones à la place des avions pour les acquisitions LiDAR, vecteurs moins coûteux et dont l'impact environnemental est réduit. En résumé, nous ne sommes qu'aux débuts d'une riche collaboration avec l'ONF !

 

Ressources