+ de critères
 

Communiqué de Presse Les forêts domaniales de Saint-Germain et Marly débordées par les déchets, l’ONF arrête de ramasser les dépôts sauvages

Office national des forêts
2018 10 2

La situation dans ces deux forêts est alarmante, elles deviennent des décharges à ciel ouvert

Gravats, pneus, amiante, déchets verts... sont déversés quotidiennement en forêt. Certains professionnels ou particuliers n'hésitent pas à se débarrasser de leurs déchets volontairement en forêt, permettant d'économiser des frais de décharge suite à des travaux.

Les dépôts sauvages stagnent : ils attirent les animaux errants, polluent le milieu, dégradent les sols, les paysages et l'eau.

L’ONF ramasse chaque année dans les forêts d’Ile-de-France 1.500 tonnes de déchets et dépôts sauvages

© ONF

Ce poste représente un coût énorme de 900.000 €. Ces dépenses augmentent très fortement malgré les mesures dissuasives prises récemment comme la mise en place de pièges photos, dispositif qui réunit les preuves pour identifier les contrevenants.

L'ONF, gestionnaire des forêts domaniales, éprouve de plus en plus de difficultés pour assurer ce service. Les dépôts sauvages ne sont pas générés par la gestion de la forêt et l'ONF n'a pas été mandaté pour cette mission.

En l'absence d'aides extérieures, (l'agence ONF Ile-de-France Ouest supporte seule ces coûts) et après avoir alerté ses partenaires, l'ONF a décidé d'arrêter le ramassage des dépôts sauvages dans ces deux forêts.

La dépense en 2016 était de 78.500 € pour la forêt de Saint-Germain et 23.500 € pour la forêt de Marly.


L'ONF agit !

  • les agents verbalisent les contrevenants
  • des pièges photos sont installés
  • des aménagements bloquants sont mis en place...

Contacts presse

  • Séverine Rouet
    ONF – Agence Ile-de-France Ouest
    27, rue Edouard Charton
    78000 Versailles

Pour en savoir plus

Ressources