+ de critères
 

Communiqué de Presse "Verdun 14-18, Forêt d’Exception®", lancement d’une souscription nationale pour sauvegarder la mémoire du champ de bataille de Verdun

2013 9 12

A la veille du centenaire de la Première Guerre mondiale, l'Office national des forêts (ONF), le Conseil général de la Meuse et la Fondation du patrimoine lancent une campagne de souscription nationale pour sauvegarder la mémoire du champ de bataille de Verdun et favoriser sa transmission aux jeunes générations. Les fonds collectés permettront de financer la préservation et la mise en valeur de ce site chargé d’histoire.

Dévastée il y a près d’un siècle, cette terre de combats est aujourd'hui un vaste plateau de 10.000 hectares recouvert d’une forêt domaniale gérée par l’ONF. Cette forêt, loin d'enfouir dans l’oubli les vestiges de la guerre a permis de conserver les traces du champ de bataille : sol labouré par les obus, tranchées et ouvrages fortifiés, villages en ruine...  

Désireux d’agir ensemble pour faire vivre ce lieu de mémoire unique et exceptionnel, l’ONF et le Conseil général de la Meuse ont décidé de faire reconnaître la dimension historique de cette forêt en portant sa candidature au label "Forêt d’Exception®".
Ce label distingue des projets territoriaux menés autour d’un patrimoine forestier remarquable intégrant des enjeux environnementaux, sociaux, historiques et économiques importants.

Ce projet, soutenu par la Fondation du patrimoine, a été lancé officiellement le 12 septembre 2013 avec la signature à Paris d’une convention de partenariat "Verdun 14-18, Forêt d’Exception®".
 
Cette convention se traduit par le lancement d’une souscription nationale adressée collectivités locales, aux entreprises, aux associations et aux particuliers.

Les fonds collectés doivent permettre d’assurer la réalisation d’un programme d’aménagement et de mise en valeur du champ de bataille au travers notamment de : 

  • la création de parcours pédestres accessibles à tout public (familles, handicapés…) tels que la "route des villages détruits" ou le "parcours du quadrilatère des forts"
  • la préservation et mise en valeur des vestiges du conflit : tranchées, ouvrages militaires…  
  • la mise en place de "parcours de biodiversité" destinés à faire connaître la singularité et la richesse environnementale de cet espace reconquis par la nature (sentiers de découverte de la faune et de la flore).

Contacts presse

Pour en savoir plus

Ressources