+ de critères

Déclaration La politique environnementale de l'ONF

La politique environnementale de l'ONF a été structurée en axes et objectifs en cohérence avec l'objectif de gestion durable des forêts qui constitue le socle de son action quotidienne et avec les exigences réglementaires. Sa mise en œuvre fait l'objet d'évaluations annuelles et d'actions correctives intégrées dans un plan d'actions spécifique permettant d'atteindre les objectifs fixés.

La politique environnementale de l'ONF est établie après une analyse des impacts jugés significatifs de ses activités sur l'environnement et une évaluation de la conformité de ces activités à la réglementation et aux engagements pris.

Elle traduit également la volonté de l'ONF de contribuer à la réalisation des engagements de la France, notamment :

  • conventions sur les zones humides (Ramsar, 1975), conservation de la vie sauvage et du milieu naturel en Europe (Berne 1979), préservation de la biodiversité (Rio 1992), gestion durable des forêts (Strasbourg 1990, Helsinki 1993, Lisbonne 1998 et Vienne 2003), lutte contre l'effet de serre (Rio 1992, Kyoto 1997), paysage (Florence 2000), accès à l'information (convention d'Aarhus 1998)
  • directives européennes sur la conservation des oiseaux (1979) et des habitats (1992), directive-cadre sur l'eau (2000), directive INSPIRE établissant une infrastructure d'information géographique dans la Communauté européenne (2007)
  • mise en œuvre des engagements du Grenelle de l'environnement et du protocole d'accord entre la Fédération France nature environnement, la Fédération nationale des communes forestières, les Forestiers privés de France et l'ONF (2007)
  • mise en œuvre de la stratégie nationale pour la biodiversité (2004) et de la stratégie nationale pour le développement durable (2010).

 

Avec l'ambition d'assurer une gestion durable des forêts renforçant la qualité et la protection des milieux naturels et de diminuer son empreinte écologique, l'ONF construit sa politique environnementale autour de 5 axes :

  • la biodiversité, car elle est un facteur essentiel de stabilité, de capacité d'adaptation et de reconstitution des écosystèmes, et parce que sa préservation sur le plan des habitats, des espèces et des ressources génétiques représente un enjeu mondial
  • l'eau, pour son rôle en matière de santé publique et parce qu'elle est une ressource indispensable, et le support de milieux riches et stratégiques pour le bon fonctionnement des cycles écologiques
  • le sol, car il est la base même de la durabilité de la forêt et de sa productivité et car la protection contre l'érosion constitue un enjeu majeur en matière de prévention des risques naturels
  • le paysage, car la forêt participe à notre cadre de vie, contribue à sa variété et constitue un lieu de ressourcement et d'activités privilégié de la population citadine ou rurale
  • l'éco-responsabilité, car l'ONF doit contribuer activement à préserver les ressources naturelles, participer à la lutte contre l'effet de serre et améliorer l'environnement, avec l'implication de tous les personnels, grâce à sa politique d'achats durables et à son engagement pour réaliser des économies d'énergie et réduire consommables et déchets.

 

L’ONF s’engage par ailleurs à :

  • respecter la réglementation environnementale et les engagements auxquels il a souscrit, notamment ceux liés à la certification PEFC relative à la gestion durable des forêts et à la charte de développement durable des établissements publics et entreprises publiques
  • éviter les pollutions.

 

Mars 2012

Ressources