+ de critères

 

De nombreux métiers

L’ONF compte de nombreux métiers, aussi divers que complémentaires. Certains sont spécifiques aux missions de l’Office alors que d’autres relèvent d’activités plus transverses qui se retrouvent classiquement dans toute entreprise.

Un large panel de missions

Pour comprendre la diversité des métiers de l'ONF, il faut avoir un aperçu de l'étendue de ses missions : gérer et entretenir les forêts et massifs, en assurer la régénération, maintenir la biodiversité, entretenir et favoriser le développement de la faune et de la flore, assurer la protection des espèces animales et végétales, intervenir si l'équilibre de l'environnement risque d'être atteint avec, par exemple, la présence trop massive d'une espèce, protéger les sols et les ressources en eau, entretenir les chemins, accueillir le public et le sensibiliser au respect des lieux...

En définitive, beaucoup d'interventions qui se déroulent directement dans le milieu naturel, mais aussi beaucoup de conseils, d'informations auprès des élus propriétaires de forêts et des associations de protection de la nature.

Un dense réseau de terrain

Dans ce contexte, l'une des particularités de l'ONF est d'abord de posséder un important réseau d'agents de terrain, notamment en zone rurale : 10.000 personnes au total, organisées en 9 directions territoriales et 5 directions régionales, 50 agences territoriales dont le périmètre d'action est plus restreint et qui sont elles-mêmes découpées en près de 300 unités territoriales.

Autre spécificité, la coexistence de fonctionnaires, personnels de droit public et de personnels de droit privé, comme les ouvriers forestiers qui, avec quelque 3.300 salariés, représentent le corps de métier le plus important de l'ONF.

On trouve environ 2.000 ouvriers-sylviculteurs qui ont en charge les travaux de renouvellement de la forêt et le suivi des jeunes peuplements, plusieurs centaines de bûcherons majoritairement regroupés en Alsace et en Moselle où, contrairement à d'autres régions, le bois est vendu façonné aux scieries et non sur pied.

Quelques dizaines de grimpeurs-élagueurs effectuent des travaux de nettoyage pour, par exemple, mettre à distance la végétation des lignes électriques, des menuisiers fabriquent les barrières ou panneaux que l'on trouve en forêt.

Enfin, en fonction des régions, des fonctions liées à des missions plus spécifiques : débroussaillage dans le Sud pour prévenir les incendies (DFCI), entretien des dunes sur certains littoraux, restauration des terrains en montagne pour réaliser une sylviculture propre à la montagne et des travaux permettant de stabiliser les sols et d'éviter les éboulements...

Trois filières "métiers"

  • Les métiers de production sont les plus nombreux : ils touchent directement au cœur de métier de l'ONF et sont en lien direct avec la gestion de la forêt (agent patrimonial, expert Arbre Conseil®, conducteur de travaux, ouvrier forestier...)
  • Les métiers relevant du management sont plus resserrés : ce sont les directeurs territoriaux, directeurs d'agence, directeurs filière (bois, travaux, forêt et développement)
  • Les métiers de soutien au service des producteurs directs et des manageurs : ils contribuent de façon essentielle aux missions de l'établissement. Ce sont les commerciaux, assistants, contrôleurs de gestion.
Ressources