| 
More criterions

La formation continue

Chaque année, l’ONF consacre près de 6% de sa masse salariale à la formation des personnels. La plus grande part de ce budget concerne la formation continue, gage de perfectionnement et d’évolution des personnels. Une politique ambitieuse qui permet, en lien avec les missions de l’établissement et son évolution, un large accès des personnels à la formation.

  • Send to a friend

La formation, un sous-processus certifié

La formation est un sous-processus certifié ISO 9001 et 14001. La construction et la mise en œuvre des plans de formation répondent aux obligations des normes dans le cadre d’une…Plus sur: La formation, un sous-processus certifié

Ce sont ainsi les trois quarts du budget formation de l'ONF qui ont été consacrés à la formation continue en 2009. "Cet effort a touché l'année dernière plus de 75% de nos personnels et a porté sur plus de 36.000 journées de formation, ce qui représente en moyenne 4 jours de formation continue par agent et par an" précise Alexis Hluszko, chef du département de la formation.

L'essentiel des formations dispensées dans ce cadre s'oriente dans trois directions :

  • l'accompagnement des grands projets par la formation, en lien avec l'importante politique de conduite du changement mise en place pour accompagner les évolutions de l'établissement
  • la formation permanente, comme outil de perfectionnement et d'adaptation constante des pratiques professionnelles aux évolutions des métiers
  • les formations de développement et de spécialisation, afin d'assurer un haut niveau d'expertise chez les membres des réseaux et chez les personnels exerçant des activités spécialisées.

 

Des plans de formation au plus près de la réalité du terrain

Chaque année, des plans de formation sont bâtis, tant au niveau national qu'au niveau territorial, avec un objectif clair : répondre aux besoins des personnels tout autant qu'à ceux de l'établissement.

C'est lors de l'entretien annuel de formation qui se déroule entre le collaborateur et son supérieur hiérarchique que s'expriment les besoins en formation des agents, besoins certes liés aux fonctions qu'ils exercent mais aussi à leurs projets d'évolution de carrière. Analysés et confrontés aux besoins exprimés par les directions centrales et territoriales, ces différents besoins permettent ainsi de construire des plans de formation qui intègrent à la fois les volontés stratégiques de l'établissement et les réalités de terrain vécues par les personnels.

Les formations se déroulent ensuite sous forme de stages, de mises en situation sur le terrain ou de séminaires. En fonction des réalités du terrain là encore, elles peuvent aussi bien avoir lieu au niveau national, regroupant alors des collaborateurs de toute la France, qu'au niveau territorial, lorsqu'il est nécessaire d'adapter les modules aux réalités locales. Toutes les régions n'ont en effet pas forcément les mêmes activités ou les mêmes problématiques organisationnelles, sylvicoles ou encore environnementales et il est essentiel que la formation puisse prendre en compte ces spécificités. 

Les acteurs et les outils de la formation

Afin de mettre en place ces actions de formation et afin d'accompagner au mieux les personnels face aux évolutions que connaît l'établissement, la formation est organisée à deux niveaux : le niveau national, avec notamment le Campus ONF et la cellule Conduite du changement,  et les structures territoriales.

70% des 250.000 heures de formation réalisées en 2009 l'ont ainsi été en interne, notamment en ce qui concerne les compétences "cœur de métier" dont l'ONF est bien souvent le seul dépositaire. Ainsi en est-il pour des formations telles que "Ventes groupées", "Reconnaissance des principales espèces herbacées forestières" ou encore "Préserver la ressource en eau et les milieux aquatiques sur les chantiers forestiers".

Le département de la formation, élément central de ce dispositif formation, est pour sa part en charge de l'élaboration et du pilotage de la politique de formation de l'établissement, en lien étroit avec les directions centrales et territoriales. C'est à ce titre lui qui s'occupe du pilotage du processus formation et de l’animation d’un réseau national intégré au réseau national des Directeurs ressources humaines regroupant les différents acteurs territoriaux de la formation.

Le Campus ONF, outil opérationnel de la formation (lire le Zoom, ci-contre), met pour sa part chaque année en œuvre une partie de ces formations internes. Cette structure a notamment pour mission de mettre en place les actions de formation d'adaptation à l'emploi et les formations du guide national, ce qui représente près de 20% de l'effort annuel de formation.

Une cellule Conduite du changement a par ailleurs été mise en place en 2010 au sein du département formation afin d'assurer l'accompagnement des changements majeurs dus à l'évolution des organisations et à la mise en place des grands projets, notamment dans le cadre du déploiement de nouveaux outils et systèmes d'informations.

La démarche de "conduite du changement"

Développée depuis deux ans au sein de l'établissement, cette démarche dite de « conduite du changement » permet aujourd'hui d'accompagner l’évolution des métiers et compétences en territoires et de favoriser une mise en œuvre effective et plus sécurisée des projets nationaux.  

Initiée dans le cadre d’un projet stratégique impactant environ 4.000 personnels, aussi bien techniques qu'administratifs (implémentation de SAP auprès des personnels de terrain), cette démarche a ensuite été développée pour accompagner d'autres projets systèmes d'information et organisationnels (système d'informations Forêt - Bois, SI-RH...).

Dès les phases de lancement des projets, les directions métiers sont associées aux réflexions et groupes de travail et élaborent une stratégie spécifique de conduite du changement adaptée au contexte et aux spécificités du projet, et ce en lien étroit avec les directions du siège comme avec les territoires.

Dans cet objectif, des études d'impacts sont réalisées en amont avec l'aide des experts métier du siège et des territoires, qui permettent d’identifier et de mesurer les changements liés à la mise en œuvre du projet et leurs conséquences pour les personnels (en termes d'outil, de métier, d'organisation et de culture), ainsi que les actions d’accompagnement à mener (formation, communication, organisation,…). 

12 chargés de mission formation territoriaux, organisés en réseau, viennent par ailleurs compléter ce dispositif. Responsables de près de 50% des formations réalisées chaque année, ils sont les acteurs essentiels de la formation en territoire. Ils relaient ainsi la politique nationale de formation dans les territoires et l'adaptent en fonction des besoins locaux. Ils ont par ailleurs un rôle majeur pour l'établissement en tant que responsables de la préparation et du pilotage des plan territoriaux de formation.

Enfin, dans l'optique d'optimiser la gestion et de sécuriser les données de la formation, le département de la formation déploie actuellement, dans le cadre de la création du système d’informations ressources humaines, un système d’informations des données de la formation nommé GERHFO (GEstion des Ressources Humaines et de la FOrmation), qui sera prochainement complété par des modules de gestion des entretiens d’évaluation, de gestion des compétences, en lien avec la partie budgétaire et contrôle de gestion.

Read, look and listen

Back to top

Zope 3