| 
More criterions

La responsabilité sociale, pilier de la gestion durable de l'ONF

Forêt et filière bois sont aujourd’hui des éléments incontournables de la lutte contre le réchauffement climatique. L’ONF cherche à la fois à préserver et amplifier le rôle de puits de carbone des forêts publiques, tout en augmentant la production de bois matériau (stockage de carbone dans les produits à base de bois) et de bois source d’énergie (substitution d’énergies fossiles).

  • Send to a friend

Amplifier l’effet "pompe à carbone" de la forêt

Cette jeune plantation de Gmelina a 5 ans et montre une forte pousse. Projet international puit de carbone ( Colombie)
© ONF International Cette jeune plantation de Gmelina a cinq ans et montre une forte pousse (projet international puit de carbone, Colombie)

Grâce à la photosynthèse, les arbres captent du CO2 dans l'atmosphère et le fixent dans le bois sous forme de composés carbonés. Les écosystèmes français, en croissance, absorbent donc du carbone. Ils se comportent donc comme des "puits de carbone", à hauteur de 80 millions de tonnes équivalent CO2 par an.

Cependant, les règles définies au niveau européen ne permettent pas, actuellement, de valoriser les projets de séquestration biologique au travers de crédits carbone, en application du protocole de Kyoto. D'après le "Paquet Energie Climat" adopté par l'UE en décembre 2008, cette possibilité devrait être ré-examinée une fois le futur accord international conclu pour la période post 2012, accord qui, malheureusement, n'a pas vu le jour lors de la Conférence de Copenhague en décembre 2009.

Dans ce contexte, l'ONF cherche à faire progresser la réflexion. Avec l'association France Forêts, l'ONF s'appuie sur une dizaine de sites de démonstration représentatifs de la forêt française pour expérimenter et comparer des évolutions de gestion et de choix techniques orientés vers l'amélioration du bilan carbone. Un état des lieux a été réalisé sur trois de ces sites en 2009 afin d'estimer, au travers d'inventaires carbone forestier, la quantité de biomasse présente initialement.

Dans les pays en développement, ONF International a acquis un véritable savoir-faire sur les prestations de conseils, d'expertise et d'ingénierie en matière de séquestration de carbone biologique, en relation avec des partenaires institutionnels ou privés. Avec l'expérience de plusieurs projets en Amérique Latine (Brésil, Colombie, Chili, Argentine...) et notamment un important "puits de carbone" au Brésil réalisé avec le concours du groupe PSA Peugeot Citroën, ONFI a su acquérir une position aujourd'hui reconnue sur ce marché en plein développement. 

Le bois dans la construction : un matériau renouvelable à consommer sans modération

Le bois est très présent dans la structure de cette architecture du collège du Gésivaudan en Isère (Architecte : Dominique Mollard)
© Jean-Michel Hoyet / ONF Le bois est très présent dans la structure de cette architecture du collège du Gésivaudan en Isère (Architecte : Dominique Mollard)

Le Grenelle de l'environnement a fixé des objectifs ambitieux dans le domaine de la lutte contre l'effet de serre et de la réduction de la consommation énergétique, notamment dans le domaine du bâtiment. Le recours au bois matériau peut significativement contribuer à atteindre ces objectifs.

À partir des estimations de la ressource disponible, les travaux des Assises de la forêt indiquent ainsi qu'il serait possible de mobiliser 9 millions de m3 de bois d'œuvre et 12 millions de m3 de bois énergie supplémentaires à l'horizon 2020. Ce scénario s'inscrit résolument en rupture par rapport à la tendance des dernières décennies en matière de récolte.

L'ONF, qui met en marché 40% du volume commercialisé en France, s'inscrit résolument dans cet objectif de mobilisation de bois d'œuvre et de bois énergie supplémentaire, dans le cadre de gestion durable du Régime forestier. En outre, l'ONF s'engage dans les campagnes de sensibilisation visant à développer les emplois du bois matériau et privilégie l'emploi du bois pour ses constructions neuves ou les chantiers de rénovation. 

Dans les pas du Grenelle, ONF Energie et ses produits

Parmi les énergies renouvelables, le bois énergie a le plus fort potentiel de développement en valeur absolue. C'est la seule ressource pouvant être à coup sûr développée rapidement compte tenu de la sous-exploitation globale de la forêt et des possibilités ouvertes par de nouvelles technologies (plaquettes forestières, pellets, carburants de deuxième génération).

 

Broyage de plaquettes forestières sur un chantier forestier
© Dominique Darphin / ONF Le broyage de plaquettes forestières se fait directement à la fin du chantier forestier
  • ONF Energie, pour les plaquettes forestière

ONF Energie, créé en 2006, traduisait la volonté de l'ONF de contribuer pleinement au développement du bois énergie, en réponse aux objectifs de progression - fixés par le gouvernement et l'Union européenne - de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique français et européen. Le Grenelle de l'environnement a confirmé cet enjeu majeur et mis en avant l'importance du gisement de biomasse forestière susceptible d'être mobilisé pour atteindre l'objectif de 23% d'énergies renouvelables que s'est fixé la France à horizon 2020.

En 2009, ONF Energie a poursuivi son développement et commercialisé plus de 96.000 tonnes de plaquettes (+50% par rapport à l'exercice précédent), dont près de 40% en Alsace. Fort de cette présence régionale, l'établissement secondaire ONF Energie Alsace a été créé en juin 2009. Cette croissance significative conforte la place d'ONF Energie parmi les opérateurs importants de la filière.

 
  • ONF Energie Bois, la signature pour les particuliers

L'activité bois énergie à destination des particuliers se développe via des partenariats noués avec des producteurs de granulés de bois et des producteurs de bois bûche. En 2009, une prise de participation dans la société EO2 s'est ajoutée à celle de Boi'Sup réalisée en 2008. Elle conforte le positionnement de l'ONF dans le marché du granulé.

Deux partenariats avec des entreprises de la filière bois bûche ont été finalisés. Bois Bûche Île-de-France (ONF Molinario) et Bois Bûche Nord-Atlantique (ONF Corbin) distribuent des produits sous la signature ONF Energie Bois. Dans un marché très concurrentiel et hétérogène, nos partenaires se distinguent par la qualité du service et celle des bûches préparées et livrées (bois sec en provenance de forêts PEFC).

Les biocarburants de deuxième génération

L'ONF s'est engagé aux côtés d'opérateurs de premier plan, publics et privés, dans un programme destiné à mettre au point et valider un procédé de production d'éthanol, dit de seconde génération, à partir de lignocellulose issue de co-produits agricoles, forestiers ou de biomasse dédiée.

Ce projet, baptisé "projet Futurol", auquel l'ONF participe à travers sa filiale ONF Participations, a été lancé officiellement en septembre 2008. Il se déroule sur une période de 8 ans et a reçu le soutien d'OSEO qui apporte 29,9 M€, sur un budget de 74 M€.

Back to top

Zope 3