| 
More criterions

La responsabilité sociale, pilier de la gestion durable de l'ONF

Dans une société de plus en plus urbaine, la forêt publique devient un espace préservé, apprécié et fréquenté pour la détente et la pratique d'activités ludiques, sportives ou éducatives. Ces fonctions sociales s'intègrent dans une stratégie globale pour la forêt au sein d'un territoire spécifique.

  • Send to a friend

L'accueil du public, au cœur de la gestion durable des forêts

Les forestiers animent des sorties découverte. Ici, en forêt des Landes
© Jean-Marc Péchart / ONF Les forestiers animent des sorties découverte. Ici, en forêt des Landes

Les forêts sont des éléments indissociables de l’identité du territoire dans lequel elles s’inscrivent. Il donne à chaque forêt une spécificité au niveau de l’importance et de la nature de la fréquentation et, plus largement, des rôles dominants de la forêt. L’aménagement forestier intègre l’importance de chaque enjeu et la hiérarchisation des différentes fonctions, parmi lesquelles les fonctions sociales (accueil du public et tourisme de nature, paysage et cadre de vie…) ont toute leur place.

Pour organiser la découverte de la nature dans le respect des lieux et de la complémentarité de leurs fonctions, l’ONF a déployé depuis 2011 une méthode de « Schéma d’accueil du public en forêt », pour cadrer la stratégie d’accueil du public et sa gouvernance à l’échelle d’une forêt. Cette démarche consiste en l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie d’accueil concertée sur la forêt. Le processus se déroule en général sur deux années, du lancement avec la création d’un comité de pilotage adapté, à la formulation du diagnostic, puis la construction et la validation d’un plan d’actions détaillées.

Les forêts littorales et touristiques ont une longue tradition de dialogue avec les collectivités pour la mise en œuvre des objectifs d’accueil du public : elles sont très rapidement entrées dans la démarche. Les forêts urbaines et périurbaines les rejoignent progressivement dans ce processus de concertation et d’optimisation des moyens dédiés à l’accueil du public.

Le déploiement de cette stratégie « schéma d’accueil du public en forêt » a été accompagné d’un guide pour les chefs de projet et les directeurs d’agence, d’une note de service validée en juillet 2011 et d’une animation soutenue de formations entre 2009 et 2014. Toutes les études ont fait l’objet d’un co-financement local de 20 à 80% selon le contexte. Ce partenariat financier avec les collectivités est généralement un préalable au lancement des études et une condition de réussite du projet dans les phases de concertation, puis de mise en œuvre du programme d’action.

Sept schémas d’accueil du public ont été réalisés en forêt domaniale en 2014. L’objectif optimal de réaliser deux schémas d’accueil par type de contexte (urbain et périurbain / touristique / label Forêt d’Exception®) et par an, inscrit dans le contrat d’objectif 2012-2016, est ainsi atteint en 2014. La démarche est aujourd’hui opérationnelle et mise en application efficacement dans les territoires, avec une concertation adaptée selon les dynamiques locales.

FEDD Accueil : un fonds spécial pour des opérations exemplaires

Les actions financées par le FEDD Accueil en 2014
© ONF Les actions financées par le FEDD Accueil en 2014

Le volet accueil du Fonds pour l’environnement et le développement durable (FEDD), créé en 2007, permet à l’ONF de dynamiser et d’accompagner les axes prioritaires de sa politique d’accueil du public en forêt domaniale.

Ces moyens, destinés à des opérations exemplaires et innovantes, confortent le rôle de l’ONF aux côtés des acteurs locaux tout en affichant son implication dans un développement du territoire respectueux du patrimoine forestier et de ses spécificités.

Le développement durable, moteur des sports de nature et des loisirs en forêt

La forêt publique constitue un lieu privilégié pour la pratique de nombreux sports de nature. Il s’agit d’assurer leur compatibilité avec la préservation des milieux et la gestion forestière et, plus positivement, d’associer fréquentation sportive et sensibilisation aux enjeux environnementaux, voire activité physique en espace naturel et santé. À cette fin, l’ONF développe les partenariats avec des institutions et organismes intervenant dans le domaine sportif. Au niveau national, il participe au Groupe de Ressources Sports de Nature et à la « Mission nationale véloroutes et voies vertes ». Les évolutions réglementaires récentes (développement du champ d’application des évaluations d’incidence Natura 2000 dans le domaine des sports de nature) rendent nécessaires une large diffusion de l’information et la mise au point d’outils à destination des gestionnaires et des structures concernées.

La politique de partenariat avec les fédérations sportives qui représentent les principales activités pratiquées en forêt se poursuit. L’année 2014 a été marquée par une prise de contact et des échanges avec la Fédération française de course d’orientation (FFCO) en vue de préparer une convention nationale concernant les différentes pratiques d’orientation en forêt, à signer en 2015.

Face au développement et à la diversification des pratiques, les agences ONF expriment un besoin croissant d’information et d’échange sur le cadrage et les méthodes permettant de gérer au mieux ces activités sur le terrain, en lien avec les acteurs locaux. Le réseau social d’entreprise, à l’initiative de la Direction Communication, et déployé en test en 2014, a permis des échanges nourris et fructueux au sein de la communauté Loisirs et Paysage. Ce nouvel outil contribue efficacement à la mutualisation des connaissances et des bonnes pratiques dans ces domaines aux multiples facettes et aux nombreux intervenants (personnels territoriaux, chefs de projets, personnels en agence territoriale ou agence études).

Des produits spécifiques innovants pour enrichir la découverte des milieux naturels

Accessibilité pour tous : à ce jour, l’ONF a réalisé près de 70 sentiers avec ses clients partenaires et engagés dans la démarche d’accessibilité à tous. Les invitations à découvrir la nature sont nombreuses et les chefs de projets ne manquent jamais d’imagination et de créativité pour élaborer les circuits les plus adaptés. L’engagement de l’ONF ne faiblit pas, en 2014, l’établissement est devenu membre actif de l’association Tourisme et handicaps.

La forêt connectée : l’ONF réinvente la découverte grâce aux nouvelles technologies. En 2014, plusieurs dizaines d’applications multimédias ont été développées pour être utilisées sur les smartphones en pleine nature. Randonnée géolocalisée, immersion sonore, chasse au trésor, parcours historique…

Les neuf circuits de randonnées Retrouvance®, répartis sur toute la France, offrent aux voyageurs la possibilité de pratiquer un tourisme respectueux de l’environnement. Pour les hébergements, l’ONF propose 36 gîtes et cabanes à la location des vacanciers ou groupe de randonneurs.

La chasse en forêt : une pratique toujours soutenue

La chasse est partie prenante de la gestion durable des forêts, car elle contribue à la conservation des écosystèmes forestiers et au développement de leur biodiversité. En forêt domaniale, l’ONF, détenteur du droit de chasse, mène une gestion cynégétique exigeante en partenariat avec les acteurs de la chasse.

La diversité des forêts domaniales sur le territoire, leur vaste étendue, la variété des gibiers et les divers modes d’exploitation du droit de chasse proposés, constituent autant d’attraits pour des chasseurs exigeants et passionnés.

L’ONF accueille ainsi chaque année 100.000 chasseurs (sur 1,3 million de permis au total). En métropole, les 1,7 million d’ha de forêts domaniales accueillent des chasseurs, soit 4% du territoire total chassé (plaines et bois) en France. Différents modes de chasse y sont pratiqués : la chasse à tir – dont la chasse à l’arc – de façon individuelle (chasse à l’approche ou à l’affût) ou collective (battue ou poussée), la chasse à courre (en particulier sur les grands massifs domaniaux), la vénerie sous terre ou occasionnellement la chasse au vol.

La forêt domaniale est également un lieu où, par respect du gibier et éthique cynégétique, la recherche du gibier blessé est favorisée. Elle est réalisée par des conducteurs agréés de chiens de sang (dressés à suivre la piste des animaux blessés).

Avec le bois, la chasse est la principale valorisation marchande des différents services rendus par la forêt dans le cadre de la gestion durable qui y est conduite. Ainsi, les recettes de la chasse et de la pêche sont stables en 2014 (44,7 M€ et 0,34 M€).

Un nouveau dispositif de location du droit de chasse en forêt domaniale a été élaboré en concertation avec les chasseurs (14 réunions d’un groupe comprenant des représentants de la Fédération nationale des chasseurs, de l’Association nationale des chasseurs de grand gibier et de la Société de Vènerie). Après deux présentations en CA (17 décembre 2013 et 3 juillet 2014), un nouveau cahier des charges a été adopté par le CA de l’ONF le 25 septembre 2014, sous réserve de publication d’un décret modifiant le Code forestier. Ce projet de décret a été publié le 6 mars 2015.

Back to top

Zope 3