| 
More criterions

L'efficacité économique, pilier de la gestion durable de l'ONF

La récolte de bois en forêt domaniale, déterminée par les plans de gestion, contribue à l’approvisionnement de la filière bois, tout en constituant une importante recette pour l’ONF.

  • Send to a friend

19% des volumes de bois commercialisés en France

En forêt domaniale la récolte de 2009 a été de 5,3 millions de m3, exploitée dans le cadre d'une gestion durable certifiée PEFC
© Philippe Lacroix / ONF En forêt domaniale la récolte de 2009 a été de 5,3 millions de m3, exploitée dans le cadre d'une gestion durable certifiée PEFC

Le volume de bois commercialisé des forêts domaniales s'est élevé à 5,3 Mm3 (équivalent bois sur pied) en 2009, en baisse de 8,7% par rapport à 2008.

Cette diminution correspond essentiellement à celle du bois vendu sur pied (-9,2%). Le volume vendu façonné reste stable (-1,4%) et représente à présent plus du tiers des ventes.

Evolution des volumes vendus en forêt domaniale
© ONF Evolution des volumes vendus en forêt domaniale

31% du chiffre d’affaire de l’ONF

Volumes et recettes en forêt domaniale
© ONF Volumes et recettes en forêt domaniale. Part relative des différentes essences

Les ventes de bois 2009 se sont élevées à 157,4 M€ contre 170 M€ prévus au budget après DM (-12,6 M€), l'ONF n'ayant pas voulu brader les coupes de chênes les plus prestigieuses. Les contrats d'approvisionnement ont toutefois permis d'amortir cette réduction des ventes publiques.

Le chiffre d'affaires bois régresse de 29% par rapport à 2008. Le prix moyen ressort à 29,5 €/m3, soit une diminution de 23% par rapport à 2008, pour retomber à des prix moyens équivalents à ceux relevés en 2006. Ces chiffres illustrent l'impact négatif de la crise économique mondiale sur la filière bois en général et sur l'activité de l'ONF en particulier.

La baisse de la demande sur le merrain affecte les débouchés pour le chêne de belle qualité. La fermeture d'usines de pâte à papier a eu une incidence sur les valorisations des bois de première éclaircie. En revanche, la part croissante du bois dans la construction a permis aux résineux (bois d'œuvre et panneaux) et aux bois d'industrie de mieux résister, même si la part de bois importé dans ce secteur reste forte. 

 

La montée en puissance des contrats et du bois façonné se confirme

Répartition des volumes vendus sous contrat
© ONF Répartition par essence des volumes vendus sous contrat en 2009 en forêt domaniale

Depuis 2006, l'ONF peut conclure des contrats d'approvisionnement en bois façonnés avec les industriels qui le souhaitent. Ce nouveau cadre permet de répondre aux besoins précis de chaque client par une définition précise de la qualité des produits et des modalités de livraisons, et par des conditions de garantie et de paiement adaptées.

La part du bois vendu sous contrat d'approvisionnement continue à progresser en 2009. Elle représente 17,5% du total des volumes commercialisés en 2009, contre 16,4% en 2008 et 14,1% en 2007. Le bois d'œuvre résineux représente toujours une part prépondérante de ces contrats avec 50% du volume en 2009, le bois de trituration représente 36%, le bois d'œuvre de hêtre 12%. Le reste correspond à du bois d'œuvre de chêne de qualité secondaire. 

Les autres produits du domaine

  • Chasse et pêche

A 43,7 M€ (dont 73% pour les lots en adjudication), les recettes de chasse, hors licences dirigées, s'accroissent de 1,5 M€ soit +3,6%, conformément aux clauses de révision des prix des baux signés en 2004 pour 12 ans. Très peu de cas de résiliation ont été recensés.

La recette brute de pêche s'élève à 324K€, provenant essentuellement des baux contractualisés en 2006. 

 

  • Concessions

Les recettes des concessions en forêt domaniale ont atteint un montant de 16 M€, soit +5,6% par rapport à 2008. Cette évolution est fondée sur la mise en place de grilles tarifaires et de conventions-types pour les grands comptes, la renégociation systématique des redevances de concessions sous-évaluées et le traitement dynamique des litiges et des occupations sans titre.

Un important effort d'entretien et d’investissement pour préparer l’avenir

  • Pendant la période 2002-2005, le ralentissement des coupes de régénération dans les zones non touchées par les tempêtes s’est accompagné d’une nette diminution des travaux de régénération dans les parcelles concernées.

    En 2006 et 2007, les travaux d’investissement ont retrouvé des niveaux voisins (en euros courants) de ceux de 1999, conformes à la programmation quinquennale (2007-2011) qui prévoit une reprise significative dans les peuplements, et la construction de places de dépôt aménagées pour le stockage des bois. Cette reprise a aussi été favorisée par le dispositif d’amortissement des travaux mis en place depuis 2006.

    En 2008, l’ONF a poursuivi la croissance des moyens consacrés aux travaux (+8%)

    En 2009, la conjoncture économique a affecté l'ONF dans sa capacité à réaliser des travaux forestiers. Malgré ces conditions difficiles, le maintien d’un effort financier de 59,7 M€ (coût d'encadrement des Agences travaux compris) pour des opérations sylvicoles essentielles illustre la volonté de l’établissement de poursuivre les entretiens et les investissements en forêts domaniales. Ce niveau est toutefois en deçà de l’optimum souhaitable (70 M€).
  • Les investissements en forêt domaniale s’élèvent en 2009 à 21,8 M€, contre 33 M€ prévus au budget après DM et 33,9 M€ réalisés en 2008. L’Office n’a maintenu que les investissements strictement nécessaires à la gestion durable de la forêt domaniale et à leur renouvellement ainsi qu’aux investissements productifs.

    La création à Labouheyre et à Carcans (Landes) d’aires de stockage pour les bois chablis issus de la tempête Klaus a généré 3 M€ d’investissements exceptionnels (35 hectares aménagés).

  • Conformément à la décision prise au Conseil d’administration du 1er juillet 2009, la provision d’exploitation pour le renouvellement de la forêt domaniale et la provision exceptionnelle pour reconstitution de la forêt domaniale n’ont pas été dotées sur l’exercice.

Back to top

Zope 3