+ de critères
 

 

actu Intempéries et gestion de crise : le Premier ministre salue la mobilisation des équipes ONF
22/01/18

Le premier ministre Edouard Philippe a rendu hommage à la mobilisation exceptionnelle des équipes de secours pendant les épisodes de tempêtes et de risques d’avalanches survenus fin décembre dernier.

Illustration
© Pascale Farrer / SDIS 73

Edouard Philippe, à l'occasion de son déplacement en Savoie vendredi 19 janvier, a salué l'engagement des services opérationnels et de sécurité suite aux fortes intempéries qui ont affecté les Alpes début janvier.
Devant les représentants des pompiers, des gendarmes, du préfet de la Savoie et ses services, du Conseil départemental, du SAMU, des services des pistes, du service RTM (restauration des terrains en montagne) de l'ONF, et de Météo-France réunis au centre de secours de Montmélian (Savoie), le Premier ministre a rendu un hommage appuyé au pompier décédé au cours d'une intervention de secours sur le torrent du Bréda et aux forces de sécurité qui œuvrent parfois au péril de leur vie. Il a également, dans son discours, cité et fait part de « sa très sincère reconnaissance » aux services présents.

Une situation de crise inédite

Cette reconnaissance intervient suite à une période de crise prolongée et étendue à plusieurs départements. Une succession de fortes perturbations météorologiques, dont la tempête Eleanor, ont en effet affecté les Alpes entre le 30 décembre et le 9 janvier. Les précipitations associées ont provoqué des centaines de débordements et de mouvements de terrain dans toutes les Alpes du Nord, et un nombre exceptionnel d'avalanches sur une période aussi courte. Ces évènements ont causé de nombreux dégâts matériels et ont couté la vie à 4 personnes dans les Alpes du Nord, dont un pompier.

L’ONF, acteur clé de la gestion des risques naturels

L'agence RTM Alpes du Nord, regroupant depuis un an les trois services RTM de l'Isère et des Savoie, a été particulièrement sollicitée en appui à la gestion de crise, sous le pilotage des trois préfectures. Pour Claude Barthelon, directeur de l'agence RTM Alpes du nord, « l'efficacité de nos interventions et notre présence, notre connaissance du terrain dans de tels moments renforcent la place de l'Office national des forêts dans l'action publique sur les risques naturels. »

La forêt, source de protection en montagne

31 300 ha de forêt pourraient jouer un rôle dans la prévention d'un risque élevé :
  • 17 311 ha pour les risques de ravinement et d'érosion
  • 8 209 ha pour les risques de glissement de terrain
  • 7 294 ha pour le risque torrentiel
  • 3 350 ha pour le risque de chutes de blocs
  • 1 525 ha pour le risque d'avalanche.
Ressources