+ de critères

La réserve biologique intégrale des Maures

La réserve biologique intégrale des Maures

Illustration
© ONF
  • Communes de situation : Collobrières, Bormes-les-Mimosas et Grimaud (Var)
  • Surface : 2.531 ha, en forêt domaniale des Maures
  • Altitude : entre 82 m (barrage de la Verne) et 645 m (crête de la Verne)
  • Date de création : 2008
  • Richesses naturelles : 12 habitats rares, 42 espèces végétales protégées et 140 espèces animales protégées.

 

Intérêt majeur

Ce territoire qui réunit des zones très froides à l'ubac et des milieux chauds et secs à l'adret, abrite une forêt méditerranéenne mature particulièrement riche en espèces remarquables. L'ensemble se trouve sur un substrat acide : micaschiste, feldspath et grès.

A l'ubac, les vallons frais abritent des ripisylves très intéressantes et des châtaigneraies, alors que le versant sec à l'adret présente plutôt des formations forestières à chênes verts, chênes lièges et à genévriers. On y trouve aussi de nombreuses formations forestières de pins mésogéens. 

Illustration
Ambiance forestière © Rodolphe Bonneau

Faune et flore

Illustration
Le Murin de Bechstein © Olivier Vinet / ONF

Les premières études ont montré que la faune liée aux forêts matures était particulièrement intéressante. On y a découvert de nombreux coléoptères saproxyliques ainsi que 13 espèces de chauve-souris (sur les 26 espèces européennes) parmi lesquelles le Murin de Bechstein dont des reproducteurs ont été signalés.

Les oiseaux sont aussi bien représentés avec de nombreux rapaces : Aigle royal, Aigle botté, Bondrée apivore... Les vallons proches de la mer servent de zones refuges aux migrateurs après le passage de la Méditerranée.

Les sites à Tortue d'Hermann ne sont pas intégrés dans la réserve intégrale mais trouvent leur place en périphérie car ils nécessitent une gestion particulière de l'espace.

Gestion

Le statut de réserve biologique intégrale (RBI) n'interdit pas systématiquement les activités humaines. La régulation des ongulés, la randonnée ou la cueillette familiale des champignons et asperges sont tolérées dans la RBI des Maures.

En tant que gestionnaire d'espaces naturels, l'ONF encadre ces pratiques pour garantir la préservation des habitats et limiter le dérangement de la faune.

Etudes scientifiques

Illustration
Suivi des placettes forestières © ONF

La RBI des Maures est un laboratoire du vivant.

Elle accueille des naturalistes et des scientifiques qui étudient les écosystèmes forestiers méditerranéens.

De nombreux inventaires y sont effectués par les réseaux naturalistes de l'ONF : inventaires des reptiles, des coléoptères, des rapaces...

En images

Ressources