| 
More criterions

Le domaine géré

Ce milieu si caractéristique, interface entre la mer et le continent, couvre 1.857 ha, pour la plupart sur le littoral de la baie de Fort-de-France et de Génipa. Les menaces sont nombreuses, alors que ses intérêts écologiques sont multiples. Une autre forêt publique à découvrir.

  • Send to a friend

Un statut juridique particulier

La mangrove relève du domaine public maritime et lacustre de l'Etat. Elle est, à ce titre, gérée par la DEAL (Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement). Le…Plus sur: Un statut juridique particulier

Une forêt inondée

Racines de palétuviers rouges (Mangrove de Fort-de-France)
© ONF Martinique Racines de palétuviers rouges (Mangrove de Fort-de-France)

Cet autre type de forêt littorale est inondée par de l'eau douce ou salée, soit en permanence, soit pendant certaines périodes de l'année. Elle abrite les palétuviers, arbres caractéristiques de la mangrove, qui peuvent croître sur des sols gorgés d'eau salée.

Trois zones de végétation se succèdent depuis l'eau salée jusqu'à la terre ferme en fonction de la salinité du sol et de la topographie :

  • la mangrove bord-de-mer : on y trouve le Palétuvier rouge ou Mangle rouge (Rhizophora mangle) capable, grâce à ses racines aériennes, de se développer dans des sols d'eau salée et privés d'oxygène
  • la mangrove arbustive : le Palétuvier rouge est aussi présent. Il s'y forme parfois des étangs « bois-sec »: étendues plus ou moins inondées peuplées d'arbres morts
  • la mangrove haute : avec la décroissance de la salinité, en plus du Palétuvier rouge, apparaissent le Palétuvier noir (Avicennia germinans), le Palétuvier blanc (Laguncularia racemosa) et le Palétuvier gris (Conocarpus erectus). La végétation peut aussi comporter quelques espèces herbacées.

Une fonction d’interface et un intérêt écologique majeur

Vaste réservoir, la mangrove remplit une fonction de nurserie pour de nombreuses espèces
© ONF Martinique Vaste réservoir, la mangrove remplit une fonction de nurserie pour de nombreuses espèces

La mangrove assure une protection physique des côtes et un rôle biologique en filtrant et piégeant les sédiments.

Elle est aussi indissociable des herbiers marins et des récifs coralliens, qu'elle préserve des sédiments terrestres et qui la protègent en retour des vagues et de la houle.

Enfin, sa spécificité écologique réside dans sa fonction de nurserie, à plusieurs titres :

  • elle accueille de nombreuses espèces à un stade particulier de leur développement (poissons et langoustes à un stade juvénile par exemple)
  • elle dispose d'une capacité de nourrissage des oiseaux migrateurs, et plus généralement accueille une avifaune riche et variée
  • elle est un réservoir de ressources pour la pêche et la capture de crabes.

Menaces et enjeux

La mangrove souffre encore d’une indifférence trop répandue, même si une réelle prise de conscience se fait ressentir aujourd'hui.

Les menaces sont en effet diverses et variées :

  • destruction directe par défrichement et installation d'équipements divers (routes, zones d'activités industrielles ou commerciales, équipements touristiques lourds…)
  • destruction indirecte par pollution en provenance du bassin versant (sédiments, pesticides, dépôts d’ordures, déchets divers, rejets industriels ou domestiques non traités…).

Des mesures fortes de protection (comme la création d'une réserve en baie de Fort de France) et une meilleure prise en compte de l'importance de ce milieu par son principal gestionnaire (l'Équipement pour le compte de l'État) sont les démarches nécessaire à sa sauvegarde.

Back to top

Zope 3