+ de critères

 

Flore Originalités des forêts réunionnaises

La tamarinaie naturelle, où cohabitent essences précieuses et fougères
La tamarinaie naturelle, où cohabitent essences précieuses et fougères © ONF

La forêt réunionnaise a cette particularité d'être à la fois " tropicale " et " insulaire " ; elle présente ainsi certaines spécificités : un fort taux d'endémisme, une diversité d'espèces végétales importante, une structuration spécifique...

La diversité des espèces végétales est l'un des traits typiques des forêts tropicales. A La Réunion, on recense jusqu'à 40 espèces d'arbres par ha, ce qui est considérable par rapport aux forêts tempérées qui abritent rarement plus de 5 essences différentes. Cela reste toutefois modeste en comparaison avec les forêts tropicales continentales, où l'on approche des 300 espèces d'arbres par ha (Amérique du Sud).

Comparée aux forêts équatoriales, la forêt réunionnaise se différencie par une structuration forestière simplifiée. On distingue en général trois strates :

  • une strate arborée de 7 à 15 m de hauteur
  • une strate arbustive comprise entre 1 et 7 m
  • une strate herbacée dominée par les fougères

 

Certains qualifient ainsi la forêt réunionnaise de " forêt tropicale basse dense ". La faible hauteur et la densité de la canopée réunionnaise seraient une adaptation aux passages réguliers des cyclones dans la zone.

Une des autres spécificités des forêts de La Réunion, en comparaison avec d'autres forêts tropicales, est le faible développement des lianes. En revanche les plantes épiphytes constituent une strate transversale tout à fait remarquable...

Ressources