+ de critères

 

actu Coup de projecteur sur les espèces exotiques envahissantes réunionnaises
25/09/18 La Réunion (Saint-Louis)

Sollicitée par le média Actu-Environnement, la direction régionale a eu l’opportunité de mettre en lumière une forêt primaire emblématique de l’île mais surtout la problématique des espèces exotiques envahissantes (EEE). C’est en forêt départemento-domaniale de Bon Accueil aux Makes (commune de Saint-Louis) que le rendez-vous a été fixé avec notre écologue et une équipe d’ouvriers forestiers.

Illustration
Une lutte intensive contre les pestes végétales © Héléna Sautron / ONF
Caractérisée comme l’une des plus belles forêts de bois de couleurs de La Réunion, la forêt de Bon Accueil est également très prisée par les randonneurs pour son sentier pédagogique et d’interprétation, réalisé par l’ONF.
 
La balade fait une boucle de 1,3 km et permet de découvrir plusieurs espèces endémiques faunistiques et floristiques de l'île. Un patrimoine qu’il convient de préserver et qui est sous la menace constante des pestes végétales présentes dans cette forêt telles que le longose, la vigne marrone ou encore le goyavier.
 
Cette préservation passe essentiellement par des chantiers de lutte financés par le Conseil Départemental et l’Europe, et menés sur le terrain par des équipes d’ouvriers forestiers.

Quelques exemples de pestes végétales...

Illustration
Une lutte intensive contre la colonisation du longose © Héléna Sautron / ONF
Encadré par l’agent patrimonial des Makes, un chantier de lutte contre le longose (originaire d'Asie) et le goyavier (originaire du Brésil) était en cours avec les ouvriers de l’ONF. Les techniques de lutte ont pu être développées, les difficultés rencontrées et les objectifs de cette lutte ont été expliqués au journaliste.

Nous avons pu comparer une zone traitée et une zone non traitée et comprendre réellement l’importance de ce travail de lutte constante afin de préserver notre biodiversité : au cœur des invasions de longose, le café marron, une espèce endémique de l’île, essayait tant bien que mal de survivre. 
 
Ce reportage est diffusé sur le site de presse nationale Actu-environnement.com (voir lien ci dessous) et permet ainsi de sensibiliser un large public de 900.000 visiteurs/mois à une problématique phare de notre île : les espèces exotiques envahissantes (EEE). 
Ressources