+ de critères
 

 

actu Rencontre autour de la restauration de terrain en montagne (RTM)
09/01/18 La Réunion (Salazie)

Dans le cadre d'un reportage télévisé, la journaliste d'Antenne Réunion, Florice Houngbo, a rencontré les équipes de l’ONF à Grand Ilet, dans le secteur de la Plaine des merles (Salazie) pour étudier de plus près nos travaux RTM.

Illustration
L'ouvrage en gabions ou en bois et la pose de filet sont des techniques de RTM © Alain Fontaine / ONF
L’île de La Réunion, du fait de sa géologie, de sa morphologie et des phénomènes climatiques exceptionnels, est soumise à une érosion importante des sols et à des mouvements de terrain que ce soient des glissements de terrain ou des éboulements. Les massifs forestiers ne sont pas épargnés et l’ONF est régulièrement confronté à ce type de phénomène. 

Dans le reportage en lien ci dessous, vous découvrirez la thématique RTM et ses besoins sur la zone, les techniques employées (ouvrage en gabions, ouvrage bois et pose de filet) et le savoir-faire complémentaire de nos forestiers. 

Des travaux de génie biologique associés à du génie civil sur les versants soumis à l’érosion

Illustration
Seuil de la ravine Roche à Jacquot © ONF / 2015
L’ONF a développé une compétence en matière de lutte contre l’érosion que ce soit en génie biologique ou en génie civil. Il intervient en équipant les espaces naturels et forestiers d’ouvrages destinés à prévenir ou à réduire l’érosion et la dégradation des sols. Ces ouvrages peuvent associer génie civil (seuils ou murs de soutènement en gabions) et génie biologique (fascines et plantations d’espèces indigènes ou endémiques).

L’ONF a également la capacité de réaliser des études techniques de maîtrise d’œuvre et le suivi de travaux pour le compte des collectivités sur des ouvrages de correction torrentielle en ravine. L’ONF a, par exemple, assuré la maîtrise d’œuvre pour la construction du seuil de la Ravine Roche à Jacquot (commune de Salazie) en 2015. Il s’agit d’un ouvrage remarquable en béton de 43 m de large et de 4 m de haut en cuvette, destiné à limiter l'enfoncement du lit de la ravine de Roche à Jacquot qui borde le versant de Grand Ilet.

Innovation technique

Illustration
Le premier seuil en bois de Cryptoméria (Augustin Payet) © ONF / 2016
A la Réunion, le premier ouvrage de correction torrentielle en bois a été réalisé par l’équipe d’ouvriers forestiers de Grand Ilet appuyée par le savoir-faire de l’ONF national (service de restauration des terrains en montagne). Cet ouvrage test, baptisé "Seuil RTM Augustin Payet" a été construit essentiellement en bois de Cryptoméria.

Si cette structure démontre toute son efficacité, elle pourra être reconduite dans plusieurs sites de l’île nécessitant ce type d’aménagement. 
Ressources