| 
+ de critères

Les écosystèmes

La mangrove est un écosystème qui se développe le long des côtes protégées des zones tropicales et subtropicales. Elle pousse dans un milieu à dépôt salin présentant diverses formes de sols anaérobies. Elle accueille une flore peu diversifiée mais une faune très riche.

  • Envoyer à un ami

Un écosystème caractérisé par trois types de formations végétales

Mangrove bord de mer : ses racines aérifères permettent aux palétuviers d'effectuer à l'air libre des échanges gazeux
© S. Lardeux / ONF Mangrove bord de mer : ses racines aérifères permettent aux palétuviers d'effectuer à l'air libre des échanges gazeux
  • La mangrove bord de mer, essentiellement composée de Palétuviers rouge (Rhyzophora mangle) qui peut atteindre 8 mètres de hauteur
  • La mangrove arbustive, en arrière de la ceinture côtière, où les Palétuviers rouge ne dépassent pas 2 mètres de haut et d'où émergent quelques Palétuviers noir (Avicennia germinans), Palétuviers blanc (Laguncularia racemosa) et Palétuviers gris (Conocarpus erectus) selon le niveau de salinité des sol. Dans cette partie de la mangrove, ces espèces peuvent former des peuplements plus élevés mais assez ouverts, fréquemment parsemés d'arbres morts ou dépérissants. Il s'agit des étangs bois secs
  •  La mangrove haute et les peuplements périphériques, situés après les étendues arbustives et culminants à des hauteurs variant entre 10 et 20 mètres. Dans cette partie de la mangrove, le Palétuvier blanc fait la transition avec les marais herbacés ou la forêt marécageuse. Cette espèce donne un couvert assez clair qui permet le développement de la Fougère dorée Acrostichum aureum. Le Palétuviers gris, assez peu abondant, se rencontre dans les endroits les mieux drainés (sols sableux ou rocheux). Il est surtout fréquent aux abords des plages.

Hormis les quatre espèces de palétuviers, des plantes herbacées et épiphytes se développent dans cette partie de la mangrove : l'Amaranthe bord de mer (Philoxerus vermicularis), des broméliacées telles l’Ananas-bois (Wittmakia lingulata).

Les conditions extrêmes de salinité et de carences en éléments nutritifs favorisent la formation d'étangs bois sec
© S. Lardeux / ONF Les conditions extrêmes de salinité et de carences en éléments nutritifs favorisent la formation d'étangs bois sec

Une faune diversifiée

La mangrove bord de mer est caractérisée par une faune surtout constituée de microphages. Les mollusques tels que les huîtres Crassostrea rhizophorae et Isognomon alatus, la palourde grise Phacoïdes pectinatus et diverses moules, mais aussi des crustacés comme le tout petit crabe Pachygrapsus gracilis ou les crevettes appartenant au groupe des Pénaeïdes vivent parmi les racines immergées des palétuviers.
Les poissons sont aussi nombreux : Cailli Harengula humeralis, Pisquette Anchoa lyolepsis, Mulet Mugil curema ...
Le Chevalier Grivelé
© A. Levesque / AMAZONA Le Chevalier Grivelé

Les étangs peu profonds de la mangrove arbustive constituent des lieux d'alimentation privilégiés pour la plupart des hérons et beaucoup de limicoles, dont le Petit et le Grand Chevalier à pattes jaunes Tringa flavipes et T. melanoleuca ainsi que le très commun Chevalier grivelé Actitis macularia. On y trouve également des petits crabes C'est-ma-faute Uca spp. qui fourmillent à la surface du sol ainsi que des moustiques et des petites mouches Cératopogonidées appelées localement Yen-yen.

Les sols vaseux de la forêt en mangrove haute sont le domaine du Crabe-à-barbe Ucides cordatus. L'abondance des arbres morts ou dépérissant favorise la présence du Pic noir Melanerpes lherminieri, espèce endémique de la Guadeloupe. D'autres oiseaux insectivores sont également fréquents dans ce milieu forestier : le Gobe-mouche Contopus latirostris, le Ti-jaune Dendroica petechia et la Caféiette Dentroïca plumbea. Le Kio y est très commun également.

Haut de page

Zope 3