+ de critères

 

En savoir plus Les 8 indicateurs du bilan patrimonial 2011 qui rendent compte des enjeux socio-culturels et d’accueil du public

Ces huit indicateurs ont pour objectifs de mesurer les enjeux sociaux, le dispositif d’accueil du public, les dynamiques territoriales de concertation et la protection de la ressource en eau potable.

3.0 Niveaux d’enjeu pour la fonction sociale

  • Le classement des forêts (ou parties de forêts) en niveaux d'enjeu pour la fonction sociale (accueil et paysage) est réalisé sur la base de la présence des statuts réglementaires à caractère paysager, d'accueil ou culturel et de la fréquentation du public.
  • Trois niveaux d'enjeu sont distingués - faible, reconnu et fort - , donnant une vision synthétique de la demande sociale vis à vis de la forêt.

3.1 Forêts domaniales sous influence urbaine

Illustration
© Peter Breman / ONF
  • Le contexte démographique à proximité des forêts domaniales (FD) constitue un élément d’appréciation du niveau des attentes sociales. En particulier, la proximité de zones urbaines fortement peuplées conditionne leur niveau de fréquentation par le public.
  • L’indicateur s’intéresse à la densité de population résidente des communes de situation des forêts domaniales et plus particulièrement à la surface de forêt domaniale située sur les territoires communaux des unités urbaines de plus de 50.000 habitants et de leur zone d’extension (10,5 km au-delà des limites communales de l’unité urbaine).

3.2 Forêts domaniales en zone touristique

Illustration
© Alain Blumet / ONF
  • Le contexte touristique à proximité des forêts domaniales constitue un élément d’appréciation des attentes sociales susceptibles de s’y exprimer. Les éléments choisis pour qualifier ce contexte sont la capacité d’hébergement temporaire des communes et le classement des communes touristiques en vertu de la loi du 14 avril 2006 sur le tourisme, bon estimateur des dynamiques touristiques locales.
  • L’indicateur restitue la surface de forêt domaniale en fonction de la capacité d’hébergement des communes de situation. Il rend également compte de la surface de forêt domaniale située sur le territoire des communes touristiques et de leur zone d’extension fixée à 10,5 km au-delà des limites communales).

3.3 Fréquentation par le public

  • L’indicateur renseigne sur la fréquentation des forêts domaniales par le public. Il est basé sur une évaluation à dire d’expert du niveau de fréquentation de chaque forêt.
  • Les résultats sont restitués à l’échelle nationale et ventilés selon les contextes démographiques, touristiques et géographiques.
Illustration
© Jean-Marc Péchart / ONF

3.4 Aménagement pour l’accueil du public

Cette aire d'abri et d'information est installé en forêt domaniale de Luxeuil (Haute-Saône)
Cette aire d'abri et d'information est installé en forêt domaniale de Luxeuil (Haute-Saône) © ONF
  • L’indicateur restitue l’inventaire des aménagements pour l’accueil du public : infrastructures lourdes, sites d’accueil et principaux linéaires d’accueil.

3.5 Sites à valeur socioculturelle reconnue

  • Dans un premier temps, l’indicateur restitue la surface de forêt domaniale sous statut réglementaire apparenté à la valeur socioculturelle des forêts (forêt de protection périurbaine, site classé), ainsi que le nombre de monuments historiques classés ou inscrits.
Ces ruines de l'ancienne chartreuse de la Verne datent du XVIIIe siècle. Le chartreuse a été classée monument historique en 1976 (forêt domaniale des Maures, Var)
Ces ruines de l'ancienne chartreuse de la Verne datent du XVIIIe siècle. Le chartreuse a été classée monument historique en 1976 (forêt domaniale des Maures, Var) © Ministère chargé de la Culture

Faux de Verzy (Marne)
Faux de Verzy (Marne) © Anne-Marie Granet / ONF
  • Dans un deuxième temps, il rend compte des éléments de conservation du patrimoine arboré, en utilisant l’inventaire national des arbres et peuplements remarquables et l’identification des arboretums d’intérêt national.

3.6 Démarches territoriales

Illustration
Cette carte, publiée au moment de la rédaction du bilan, est régulièrement mise à jour sur le site de Forêt d'Exception, lien ci-contre © ONF
  • Cet indicateur rend compte, au moins partiellement, des dynamiques territoriales de concertation autour des forêts domaniales.
  • Il inventorie les surface incluses dans le périmètre d’une charte forestière de territoire ou une démarche Forêt d’Exception®.

 

Pour en savoir plus

3.7 Surfaces dotées d’un statut de protection pour la ressource en eau potable

  • Si l’eau influence la forêt dans son développement, la forêt joue aussi un rôle de protection de la qualité des ressources en eau. D’une part, les intrants sont limités en forêt ; d’autre part, le couvert forestier et l’humus assurent un rôle tampon en interceptant et filtrant les précipitations par absorption racinaire, en limitant l’érosion des sols et en contribuant pour une large part à l’alimentation des nappes souterraines. En conséquence, les forêts sont fréquemment sollicitées pour l’installation de captages d’eau potable.
  • Cet indicateur recense les surfaces de forêt domaniale couvertes par les périmètres de protection immédiat et rapproché associés réglementairement à tout captage d’eau potable.

Dans le cadre de ses engagements avec l’Etat, l’ONF a réalisé en 2011 le deuxième bilan patrimonial des forêts domaniales métropolitaines.

42 indicateurs permettent de rendre compte et de suivre dans le temps l’état de ces forêts, dans la diversité de leurs fonctions économiques, écologiques et sociales.

Un état des lieux grandeur nature qui couvre plus de 1.702.000 ha répartis en 1.317 forêts, mais aussi un outil de pilotage de la gestion durable des forêts domaniales.

Désormais dressé tous les cinq ans, le prochain bilan paraîtra donc en 2016.


Gestion durable
Ressources