+ de critères
 

 

actu Des fouilles archéologiques préalables à la reconstitution des Grandes allées du château de Villers-Cotterêts
15/02/18 Aisne (Villers-Cotterêts)

Dans le cadre de la conservation et de la protection du parc du château de Villers-Cotterêts, des travaux de fouilles archéologiques ont été entrepris en préalable de toute intervention de replantation par l’ONF.

Illustration
© Jérôme Jaminon / ONF

Depuis 2015, un projet de réhabilitation du parc est en cours mené par l'ONF. Ce joyau de l'histoire des jardins et du paysage, écrin du château et centre structurant du territoire, doit redevenir la fierté tant des Cotteréziens que du gestionnaire.

Les travaux ne peuvent être entrepris qu'après instruction de la demande d'autorisation par la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), laquelle nécessite la réalisation d'un diagnostic archéologique préalable par le service archéologique du département de l'Aisne. Ces travaux ont été lancés le 1er février et se sont achevés le 12 février. Si aucun obstacle ne vient s'y opposer, les premières plantations pourront avoir lieu à l'automne 2018.

Une reconstitution en plusieurs étapes

Elaborée en concertation avec les services de l'Etat, le Département, la Communauté de communes Retz-en-Valois et la Ville de Villers-Cotterêts, cette reconstitution est financée par les mesures de compensations environnementales liées aux travaux d'aménagement prévus sur la Route Nationale 2 entre Villers-Cotterêts et Soissons.

Certains travaux ont d'ores et déjà été effectués en 2017 tels que le défrichement de la Grande allée par la coupe des rejets de tilleuls. Les produits issus de ces actions ont été transformés en plaquettes forestières pour les chaudières à bois.

A venir en 2018 : plantation d'alignement de tilleuls à petite feuille (tilia cordata) en quinconce sur la Grande allée et plantation de charmes de part et d'autres de l'allée des Soupirs.

Une réhabilitation dans la continuité des siècles précédents

Le parti pris de restauration choisi est celui d'une restauration "douce", redonnant une lisibilité de la structure de base, des traces en places, et non d'une reconstitution.

La replantation de l'alignement de l'allée des Soupirs, abattu en 2010 pour des raisons sécuritaires (arbres devenus sénescents et dangereux, et chutes accidentelles) sera entreprise par l'ONF après accord de la Drac Picardie.

Il s'agit également de redonner à la Grande allée, axe majeur du territoire, son statut d'accès monumental au château. Et par la même, d'offrir, tant aux habitants qu'aux usagers et promeneurs, une liaison douce et confortable reliant centre bourg, château, et la forêt de Retz.
Illustration
© ONF
Ressources