+ de critères

 

Protéger les tortues marines

Les tortues marines sont des espèces emblématiques menacées au niveau mondial. Elles sont présentes dans toute la Caraïbe et choisissent, entre autres, les plages de Guadeloupe comme sites de ponte. Par sa mission de conservation du littoral guadeloupéen, l’ONF met ses compétences au service du maintien et de la restauration des lieux de ponte ainsi qu'à la protection des tortues.

Membre actif du réseau « tortue », l’ONF participe aux tournées de nuit pendant la période de ponte  afin de baguer, mesurer et ficher les tortues marines
Membre actif du réseau « tortue », l’ONF participe aux tournées de nuit pendant la période de ponte afin de baguer, mesurer et ficher les tortues marines © ONF

Depuis 1991, un arrêté ministériel protège intégralement toutes les espèces de tortues marines, ainsi que leurs œufs, sur l'ensemble de l'archipel guadeloupéen. Il a été renforcé en 2005 par un arrêté ministériel incluant notamment la protection des habitats des tortues marines.

Afin de définir une politique de conservation de ces espèces aux Antilles françaises, un Plan de restauration des tortues marines des Antilles françaises validé par le CNPN en juin 2006 été mis en œuvre. Il est coordonné par l'ONCFS pour le compte de la DEAL Guadeloupe.

Ce PRTMAF fixe les stratégies et les objectifs permettant de caractériser l'état des populations des tortues marines dans les Antilles françaises, d'identifier les principales menaces auxquelles elles doivent faire face, de limiter ces menaces, d'engager une coopération régionale et internationale autour de ce sujet et d'entreprendre des actions de communications pour sensibiliser au mieux le grand public à l'état des populations de tortues marines et aux actions entreprises pour leur restauration.

L’ONF, un gestionnaire de sites de pontes des tortues marines

A l'échelle de la Guadeloupe, l'ONF est le principal gestionnaire des zones considérées comme des sites de pontes des tortues marines.

D'après le rapport de hiérarchisation des sites de pontes des tortues marines en Guadeloupe, 45 des 156 sites de pontes des tortues marines en Guadeloupe, se trouvent en forêt domaniale du littoral. L'ONF joue ainsi un rôle majeur dans la préservation de ces sites et leur aménagement (mise en place d'enclos de régénération, canalisation de la circulation, etc).

D'ailleurs, 50% de ces sites classés en FDL présentent un état écologique "pas altéré" au regard de la thématique des tortues marines, 40 % sont "peu ou pas dégradé" et 10 % présentent un état écologique très dégradé.

De plus, l'ONF est gestionnaire de près de 85 sites de pontes de tortues marines, sites en FDL et certains espaces naturels des 50 pas géométriques.

L’ONF, un partenaire du Réseau tortues marines Guadeloupe (RTMG), impliqué dans les actions du PRTMAF :

Dans le cadre de ses missions quotidiennes, l'implication de l'ONF à différents niveaux du PRTMAF en FDL représente un enjeu majeur :


- Détermination du statut de conservation des tortues marines des Antilles françaises
En tant qu'acteur de terrain, les agents de l'ONF participent à l'étude et au suivi de l'évolution des effectifs des tortues marines nidifiant sur les plages en FDL, par la réalisation de comptages diurnes des activités de tortues marines. Ce travail se fait de manière planifiée, afin de participer au protocole mis en place sur les sites de pontes des tortues marines, ou de manière ponctuelle.

- Amélioration de la connaissance des menaces portant sur les tortues marines aux Antilles françaises
De par leur présence sur le terrain, les agents de l'ONF peuvent être témoins d'actes de braconnage sur les pontes ou les femelles de tortues marines en activité de pontes sur les plages.
De même, les agents de l'ONF participent à de la veille écologique, en constatant les menaces observées altérant les sites de pontes des tortues marines (feux sur la plage, coupe de végétation, circulation de véhicules en espace protégé, ...).


- Limitation de l'impact des menaces localisées aux Antilles françaises

En renforçant de plus en plus les opérations de communication auprès des usagers et opérations de répression en collaboration avec les services de police, conformément au plan de contrôle de la police de l'Environnement.

Ressources