+ de critères

 

La forêt humide littorale

Communément appelées mangroves, les forêts humides du littoral (ou FHL) sont des surfaces à dominante forestière. Ces écosystèmes fragiles couvrent environ 100.000 km2 dans le monde. En Guadeloupe, ils se situent sur le domaine public maritime (DPM) et le domaine public lacustre (DPL). La Direction départementale de l'équipement (DDE), à qui sont affectés les terrains, est gestionnaire du fond (les sols). L'ONF est gestionnaire de la superficie, c'est-à-dire de la végétation. Certaines parcelles sont en cours de transfert au Conservatoire du littoral.

Situation

Les forêts humides littorales se localisent essentiellement au niveau du Grand Cul-de-sac Marin et du Petit Cul-de-sac Marin. On rencontre également ce type d'écosystème à Goyave, au Moule ainsi qu'à Marie-Galante mais les surfaces sont plus réduites. En tout, 19 communes sont concernées par les FHL pour une surface totale de 6.227 ha, soit environ 3,5% de la superficie de l'archipel.

Le Grand Cul-de-sac Marin, protégé en partie par la réserve naturelle, bénéficie du label ‘' site Ramsar ‘' attribué aux zones humides d'importance internationale.

D'autres zones humides se trouvent hors DPL et DPM et représenteraient une superficie d'environ 1.840 ha.

Paysages et patrimoine

La mangrove participe à la protection des rivages en cas de phénomène cyclonique
La mangrove participe à la protection des rivages en cas de phénomène cyclonique © ONF

Malgré sa constante régression depuis la colonisation de l'île, cette forêt représente le plus grand massif de ce type dans les petites Antilles.

On y distingue deux types de formations : la mangrove maritime et la forêt marécageuse.

Les objectifs de gestion

La richesse biologique des milieux humides est indéniable. Cependant, ils doivent faire face, entre autres, à l'extension des pôles d'activités urbaines, à la prolifération des décharges sauvages mais également aux rejets d'effluents pollués.

Pour limiter le développement de ces dégradations et leurs conséquences sur cet écosystème, l'ONF entend mettre l'accent avant tout sur :

  1. la protection générale des milieux et des paysages
  2. la conservation des milieux et espèces remarquables.

Ces objectifs ne pourront être maintenus sans, au préalable, une matérialisation concrète des limites de ces milieux.

La forêt humide littorale, souvent appelée la mangrove,  abrite diverses espèces animales et leur sert de nurserie
La forêt humide littorale, souvent appelée la mangrove, abrite diverses espèces animales et leur sert de nurserie © ONF

A lire aussi sur onf.fr

Ressources