+ de critères

 

Les réserves naturelles de La Désirade

Les réserves naturelles ont pour vocation de préserver des milieux naturels fonctionnels, écologiquement représentatifs et à forte valeur patrimoniale. Il s’agit donc d’un outil de gestion à long terme d’espaces, d’espèces et d’objets géologiques rares ou caractéristiques.

Vue aérienne des îlets de Petite Terre
Vue aérienne des îlets de Petite Terre © Plisson La Trinité
Réserve naturelle des îlets de Petite Terre
  • création : le 3 septembre 1998 par décret ministériel n° 98-80
  • statut : réserve naturelle nationale, propriété du Conservatoire du littoral
  • catégorie UICN : catégorie IV
  • surface : 990 ha dont terrestre de 148 ha et maritime de 842 ha. Composée de deux îlets : Terre de Haut et Terre de Bas
  • commune de rattachement : La Désirade
  • gestionnaire : co-gestion ONF et association Ti-Tè
  • propriétaire : Conservatoire du littoral pour le cœur des îlets, l’État pour le FDL et le phare

 

Réserve naturelle de La Désirade

  • création : 2011
  • statut : Réserve naturelle nationale
  • catégorie UICN : catégorie IV
  • surface : 62 ha
  • commune : La Désirade
  • gestionnaire : co-gestion ONF et association Ti-Tè
  • propriétaire : L'État

Présentation

© Réserve naturelle de Petite Terre

Les réserves naturelles de la Désirade sont ouvertes à la fréquentation du public, mais sous certaines règles. C'est un espace protégé mais également un lieu de détente et de loisir. Les sites sont propices à la découverte et l'étude de la faune et de la flore terrestre et marine ainsi que du patrimoine géologique.

Sur l'île de la Désirade comme sur les ilets de Petite Terre, la biodiversité est remarquable du fait de la juxtaposition sur des surfaces réduites de milieux variés tels que la végétation forestière, les salines, les plages sableuses, les plages de galets, les côtes rocheuses, les lagons, les récifs coralliens et l'ensemble du milieu marin. De surcroit, la Désirade se démarque par sa géologie exceptionnelle. C'est en effet le seul endroit des Petites Antilles où l'on peut observer des roches qui témoignent des prémices de la formation de la plaque Caraïbes il y a 150 millions d'années.


L'équipe de la réserve s'attache à préserver ces sites. Elle se compose de  5 gardes et 1 chargé de mission de l'association Titè, ainsi que d'un conservateur et un chargé de mission, de l'ONF.


La cogestion instaurée depuis 2002 entre l'ONF et l'association Titè donne entière satisfaction. L'association Titè a son siège implanté à la capitainerie de la Désirade permettant l'implication de la population locale dans la gestion des espaces naturels. L'ONF apporte à l'association Titè une connaissance environnementale de terrain ainsi qu'un soutien technique et logistique. Les deux gestionnaires travaillent en étroite collaboration depuis plus de dix ans et ont engrangé une expérience appréciable dans le domaine.

Les points clés des orientations de gestion des réserves

Réserve Géologique de La Désirade
Réserve Géologique de La Désirade © F.Boulland
  • Conservation et surveillance du patrimoine naturel, géologique et historique par la protection des milieux 
  • Amélioration de la connaissance et suivi à long terme de la faune et de la flore maîtrise des usages et  de  la fréquentation touristique
  • Communication et éducation à l'environnement
  • Renforcement de l'intégration régionale et de la coopération internationale.

Elles sont un compromis entre la protection et les usages afin que chacun y trouve son compte, riverains, vacanciers, prestataires touristiques, pêcheurs, éleveurs et scientifiques.

Accueil et sensibilisation

Illustration
Cahiers d'activités © ONF

Pour accueillir le public à Petite Terre, une salle d'exposition est aménagée dans la partie basse du phare, un sentier pédagogique équipé de panneaux thématiques a été réalisé au départ de la plage et enfin, plusieurs tables-bancs et des barbecues ont été installés et sont mis à la disposition tant des croisiéristes professionnels agréés que des plaisanciers. Suite à l'interdiction de jeter l'ancre dans le Lagon, des corps-morts ont été installés aussi bien pour les professionnels que pour les plaisanciers.


Pour accueillir le public à la Désirade, un sentier de découverte est en cours de réalisation. Le départ s’effectue au niveau de l’ancienne cotonnerie de Baie Mahault et permet de partir à la découverte de l’histoire géologique de l’île et des espèces endémiques qui y vivent le long de la côte nord-est de l’île.


Des cahiers d'activités comprenant des jeux adaptés à la découverte de la réserve naturelle ont été réalisés en parallèle avec les programmes scolaires, puis séparés en quatre niveaux :

  • petite section
  • grande section et cours préparatoire
  • cours élémentaire 1ère et 2e année
  • cours moyen 1ère et 2e année.
Ressources