+ de critères

 

La réserve naturelle à caractère géologique de La Désirade

Depuis le 19 juillet 2011, l’archipel guadeloupéen abrite une nouvelle réserve naturelle, dite "réserve nationale à caractère géologique de La Désirade".

Situé entre la plage de Baie-Mahault et la pointe de Grand Abaque, ce site sanctuarise 62 ha d’affleurements volcaniques et sédimentaires peu fréquents à la surface du globe, et contenant des matériaux témoins de la formation de la plaque Caraïbe il y a 150 millions d’années.

La pointe Est de la Désirade est le seul endroit des Petites Antilles où l’on peut observer ces roches. Les formations les plus spectaculaires se trouvent aux alentours des Pointes Doublé et Mancenillier. On peut y voir des coulées de basalte (les fameuses pillow-lavas des anglo-saxons), caractéristiques d’éruptions sous-marines, associées à des bancs de radiolarites.

Outre le patrimoine géologique, sont également préservés les milieux xérophiles installés sur ce substrat abritant plusieurs espèces animales et végétales menacées et protégées dont le melocactus ou Tèt a langlè, l’iguane des Petites Antilles, et les Petites Sternes.

Melocactus intortus, La Désirade
Melocactus intortus ou Tête à l'anglais, La Désirade © F. Boulland / ONF