+ de critères

 

La flore

La flore indigène de Guadeloupe et de Martinique compte 1.532 espèces de phanérogames et 331 espèces de ptéridophytes, soit au total 1.863 plantes vasculaires.
214 sont des endémiques des petites Antilles, parmi lesquelles 24 sont strictement endémiques de la Guadeloupe.

Quelques espèces végétales emblématiques

  1. Gommier blanc

Le Gommier blanc (Dacryodes excelsa) est un arbre imposant de la forêt dense humide de Basse-terre. On le reconnait à son tronc clair dont s'échappe par endroits une résine odorante. Cette résine est d'ailleurs utilisée pour fabriquer de l'encens en période de carnaval. Les indiens caraïbes utilisaient autrefois son tronc pour fabriquer des pirogues.

  1. Mapou gris

Le Mapou gris (Pisonia subcordata) est un arbre de taille moyenne caractéristique de la forêt sèche. Il est reconnaissable par son tronc clair et bombé et ses branches tortueuses. Attention, son tronc creux abrite souvent des nids de guêpe !

  1. Poirier pays

Le Poirier pays (Tabebuia hétérophylla) largement répandu dans les Antilles, est caractéristiques des forêts mésophiles et sèches. Des études ont montré des capacités exceptionnelles de résistance à la sécheresse. On le reconnait à ses fleurs roses en trompettes qui abondent en période de Carême. Son bois de qualité est utilisé en menuiserie et bois d'œuvre.

  1. Mangle médaille

Le Mangle médaille (Pterocarpus officinalis) est caractéristique de la forêt marécageuse. Son milieu a très souvent été détruit au profit de l'urbanisation. La Guadeloupe possède parmi les plus grands peuplements de mangles médailles résiduels des petites Antilles. Cette essence est reconnaissable à ses magnifiques contreforts tortueux.

  1. Palétuvier rouge

Le Palétuvier rouge (Rhizophora mangle) est caractéristique de la mangrove. Il joue un rôle capital dans la protection des côtes contre le houle, la filtration des eaux saumâtres et comme gigantesque nurserie pour les poissons marins. Il est reconnaissable à des racines échasses qui lui permettent d'émerger de l'eau en se fixant dans les fonds vaseux.

  1. Ti-koko

Le Palmier ti-koko (Syagrus amara), protégé et endémique des petites Antilles, est encore abondant en Guadeloupe alors qu'il a presque disparu de Martinique. Son port est majestueux et ses fruits ressemblent à des petites noix de coco. Il possède de bonnes capacités ornementales et mériterait d'être favorisé afin de privilégier la plantation d'espèces locales.