| 
More criterions

La forêt, un milieu complexe et riche

Végétaux, mammifères, oiseaux, insectes… la forêt est habitée en permanence par des millions d’acteurs. Le promeneur en forêt réalise-t-il toujours qu'il a pénétré dans un monde vivant en effervescence ? La poignée d'humus qu'il vient de ramasser, par exemple, peut contenir plus de micro-organismes que la planète ne contient d'êtres humains !

  • Send to a friend

Rien ne se perd

Tout ce que produit la forêt finit au sol et forme la litière (feuilles mortes, rameaux, fruits, graines…).
Des particules provenant de la décomposition de la litière sont…Plus sur: Rien ne se perd

La forêt vibre d'une intense activité

Nuit et jour, en surface comme en sous-sol, des millions d'acteurs s'animent.

Chacun joue un rôle indispensable dans le cycle de la vie en milieu forestier : végétaux producteurs de nourriture, animaux consommateurs de végétaux, prédateurs acteurs de l'équilibre de l'écosystème, décomposeurs qui transforment tout ce qui est mort (végétaux comme animaux) en éléments minéraux simples, de nouveau assimilables par les plantes.

La forêt se nourrit en partie du sol et lui restitue ainsi une partie de ses prélèvements.

L'espace forestier est ainsi un territoire à fort peuplement.

 

La forêt est une épaisseur aérée et vivante
© Christian Pocachard / ONF La forêt est une épaisseur aérée et vivante

Grands et petits végétaux

L’arbre est évidemment le végétal le plus imposant et domine arbustes, ronces, fougères…

À ses pieds ou sur son tronc vivent de petits végétaux, comme les mousses (des plantes sans racines ni tiges) ou les lichens (curiosités botaniques, fruits d’une symbiose entre un champignon et une algue), qui abondent sur les troncs et les rochers qu’ils colorent fortement.

 

 

Animal emblématique des forêts, le Cerf porte haut sa ramure
© Jean-Baptiste Malinverno / ONF Animal emblématique des forêts, le Cerf porte haut sa ramure

Mammifères

Dans la plupart des continents, ils sont considérés comme les seigneurs de la forêt.

Ces vertébrés ont une constitution très élaborée qui nécessite un allaitement et un suivi des petits. Citons pour la France le cerf, le chevreuil, le blaireau, la chauve-souris...

 

 

Le bec du Chardonneret lui permet de se nourrir au cœur même des chardons
© David de Yparraguire / ONF Le bec du Chardonneret lui permet de se nourrir au cœur même des chardons

Oiseaux

Ce sont les animaux que l'on entend et voit le plus en forêt. Ils y trouvent des sites favorables à l'alimentation et à la nidification.

Leur abondance et leur diversité dépendent de la nature de la forêt.

 

 

Les chenilles de papillon sont très voraces de feuilles tendres
© Coulin / ONF Les chenilles de papillon sont très voraces de feuilles tendres

Insectes

Ils forment la communauté animale la plus importante.

Consommateurs de végétaux et capables de percer l'écorce, mineurs de bois, buveurs de sèves, pollinisateurs, à eux seuls ils représentent 80% de la population animale.

Ils sont partout et jouent un rôle majeur dans l'écosystème forestier, souvent favorable, mais parfois aussi défavorable lorsqu'ils sont en surnombre.

 

 

Cet insecte longicorne vit autant sur la litière que sur les arbres morts
© ONF Cet insecte longicorne vit autant sur la litière que sur les arbres morts

Décomposeurs

Hormis ce que prélève l’homme, tout ce que la forêt façonne échoue au sol et constitue la litière : feuilles et bois morts, fruits, graines, déchets des animaux…

À peine à terre, ces débris sont recyclés par une multitude d’organismes décomposeurs, souvent microscopiques.

Certains sont capables de traiter quotidiennement jusqu’à mille fois leur poids !
Dans les milieux très actifs, 90% de la masse des feuilles tombées au sol peut être traitée en moins d’un an.

La rapidité de la décomposition indique la qualité du milieu.

 

La chaîne alimentaire

Chacune de ces communautés satisfait nécessairement ses besoins aux dépens d'autres espèces végétales et animales. C'est la chaîne alimentaire.

Cet équilibre est naturel mais précaire. Il peut être perturbé ou rompu en cas de mauvaise gestion du milieu (modification de la composition de la forêt, déforestation, introduction d'espèces différentes...) ou bien encore sous l'effet d'une évolution du climat telle qu'on la connaît actuellement.

Back to top

Zope 3