+ de critères

 

Les souvenirs du passé

Depuis plusieurs millénaires, l’homme a occupé et modelé les forêts françaises en fonction de ses besoins, laissant par endroits des traces de son occupation. Sites archéologiques, petit patrimoine bâti et même monuments historiques jalonnent encore le milieu boisé…

Qu'ils soient directement liés à l'histoire de la forêt ou qu'il s'agisse tout simplement de traces d'occupations implantées à une époque où la forêt n'était pas présente en ces lieux, l'ensemble de ce patrimoine témoigne de notre passé, de l'histoire de l'homme et de ses relations avec son environnement.

Des sites archéologiques

Il reste encore en forêt des abris de pierres sèches très anciens
Il reste encore en forêt des abris de pierres sèches très anciens © Peter Breman / ONF

Pourtant, depuis près de 8 millénaires, l'homme utilise la forêt et exploite son bois. Les déboisements n'ont pas eu lieu de manière continue et la forêt, tant sa surface que les essences qui la composent, ont bougé dans l'espace et dans le temps. De nombreuses traces de ces occupations sont encore présentes sous le couvert arboré. Si certains de ces éléments sont bien visibles, d'autres nécessitent un œil averti pour être remarqués.

Ainsi, cette petite levée de terre à peine perceptible pourra correspondre aux vestiges d'une enceinte gallo-romaine ; cette légère butte de terre et de pierres ressemble étrangement à un tumulus de l'Age du Bronze ; et ces petits murets recouverts de mousse sont peut-être les restes de maisons d'un hameau médiéval.

Il peut sembler surprenant que des vestiges aussi anciens, même s'ils restent discrets, soient aussi bien conservés. Cela s'explique pourtant : la forêt est un milieu qui protège les sites archéologiques. Non seulement parce que l'érosion des sols y est moins importante que dans les milieux ouverts, mais également parce que les actions de l'homme liées à la gestion forestière perturbent moins le sol que celles liées aux milieux agricoles et urbains. Il est donc normal que des vestiges, même vieux de plusieurs centaines d'années voire de millénaires, soient encore conservés en relief et visibles pour des personnes attentives.

Le petit patrimoine bâti

Ce bâti en forêt demande le respect de chacun
Ce bâti en forêt demande le respect de chacun © Peter Breman / ONF

D'autres vestiges sont cependant plus facilement perceptibles pour les néophytes.

Qui, se promenant au fond des bois, n'a pas croisé un jour, au détour d'un chemin, une fontaine, un lavoir ou encore une croix ? Parfois le promeneur en franchissant un cours d'eau passera sur un joli petit pont ou sera amené à suivre des bornes armoriées qui matérialisent d'anciennes limites d'un territoire seigneurial...

De nombreux petits éléments bâtis jalonnent nos forêts et contribuent à leur identité. Ils sont généralement très appréciés du public par l'histoire et les souvenirs du passé qu'ils portent en eux.

Des monuments… historiques

Enfin, on retrouve également en forêt des monuments et bâtiments beaucoup plus impressionnants. Chapelles et prieurés, mégalithes, châteaux, aqueducs antiques ou colonnes commémoratives ne sont pas si rares que cela en milieu boisé.

Certains d'entre eux sont même classés ou inscrits au titre des monuments historiques et font donc l'objet d'une protection réglementaire. Quoique pas toujours bien mis en valeur, parfois en ruines, ces vestiges très prisés font souvent l'objet de promenades.

Ressources