+ de critères

Le bilan patrimonial des forêts domaniales

Dans le cadre de ses engagements avec l’Etat, l’ONF a réalisé en 2011 le deuxième bilan patrimonial des forêts domaniales métropolitaines.
42 indicateurs permettent de rendre compte et de suivre dans le temps l’état de ces forêts, dans la diversité de leurs fonctions économiques, écologiques et sociales.
Un état des lieux grandeur nature qui couvre plus de 1.702.000 ha répartis en 1.317 forêts, mais aussi un outil de pilotage de la gestion durable des forêts domaniales. Désormais dressé tous les cinq ans, le prochain bilan paraîtra donc en 2016.

Mieux connaître pour mieux gérer

Le bilan patrimonial se définit principalement selon trois niveaux :

  • une source de connaissances
  • un outil de pilotage de la gestion
  • une base de concertation avec les partenaires.

« Document de suivi de l'état des forêts domaniales », le bilan doit permettre de constater que « les actions mises en œuvre contribuent à l'amélioration de la qualité du patrimoine géré » (extrait du contrat passé avec l'Etat pour la période 2002-2006).

Le bilan patrimonial a donc été organisé autour d'un socle de connaissances en vue d'alimenter dans la durée la réflexion sur la gestion et contribuer à des analyses plus élaborées. Il suit l'état du patrimoine avec objectivité et neutralité et constitue un outil privilégié au service de la gestion en permettant d'évaluer les effets des opérations sur l'état des forêts.

L'éclairage ainsi apporté sur le patrimoine et sur les résultats de la gestion doit favoriser en retour les orientations à prendre. Dans ces conditions, le bilan participe à nouer le dialogue entre la planification de la gestion et sa réalisation.

Quarante-deux indicateurs répartis en quatre enjeux

Un agent ONF procéde à l'équipement d'une placette de recueil de données
Un agent ONF procéde à l'équipement d'une placette de recueil de données © Luc Croisé / ONF

L'élaboration du bilan patrimonial passe par la production d'un ensemble d'indicateurs - 42 au total - qui fournissent un panorama équilibré et aussi complet que possible de la diversité des composantes économiques, écologiques et sociales des forêts domaniales.

Ces indicateurs sont organisés autour de quatre enjeux qui répondent à plusieurs objectifs :

  • 1. l'économie et la production (15 indicateurs), avec comme objectifs de connaître le potentiel de production, la ressource en bois, son renouvellement, son exploitabilité et de suivre le prélèvement
  • 2. la biodiversité et les milieux remarquables (12 indicateurs), avec comme objectifs d’évaluer la biodiversité ordinaire et la biodiversité à haute valeur patrimoniale et de connaître l’effort de protection des milieux remarquables
  • 3. les enjeux socio-culturels et d'accueil du public (8 indicateurs), a comme objectifs de mesurer les enjeux sociaux, le dispositif d’accueil du public, les dynamiques territoriales de concertation et la protection de la ressource en eau potable
  • 4. les risques et la santé des forêts (7 indicateurs), avec comme objectifs de dresser un état des lieux des problèmes sanitaires, des incendies et des dégâts de gibier, et d’observer le rôle de protection des forêts, notamment en montagne.

Une restitution des connaissances dans le temps et à plusieurs échelles

Limites des cinq grands domaines biogéographiques
Limites des cinq grands domaines biogéographiques © Gestion forestière et diversité biologique – Identification intégrée des habitats et espèces d’intérêt communautaire, JC. Rameau, C. Gauberville, N. Drapier, publication 2000 IDF/ Engref / ONF

La valeur des informations recueillies réside majoritairement dans la comparaison des résultats dans le temps. Connaître l'évolution du patrimoine permet en effet d'ajuster si nécessaire l'effort de gestion en fonction des changements constatés.

Dans le cadre de ce bilan patrimonial, nombre de données sont restituées en référence à trois périodes distinctes ou à une série pluriannuelle de valeurs, pour donner accès à une première évolution du patrimoine.

De même, les résultats à certaines échelles, voire le traitement entier de certaines thématiques, ont un caractère nouveau et sont portés pour la première fois à la connaissance du lecteur.

Limites des directions territoriales et limites des régions administratives
Limites des directions territoriales et limites des régions administratives © ONF2010

En plus de la restitution sur l'ensemble de l'Hexagone, les résultats de la plupart des indicateurs sont aussi déclinés à l'échelle des grands domaines biogéographiques, puis à celle des directions territoriales de l'ONF.

Prochain bilan en 2016

Le bilan patrimonial est dressé tous les 5 ans. Le prochain paraîtra donc en 2016 et permettra de constater les nouvelles évolutions par indicateur.

Ressources