+ de critères

Val Suzon, entre forêt et parc naturel régional

La forêt domaniale du Val Suzon, riche en diversité biologique, paysagère et patrimoniale, se situe à proximité de l’agglomération de Dijon. Sa position privilégiée pour l’accueil du public et sa diversité territoriale en font un laboratoire riche pour l’intégration des outils de protection de l’environnement.

En 2011 la réserve naturelle régionale, englobant la forêt domaniale, est créée et l'ONF est désigné gestionnaire. Il est alors décidé de poursuivre la démarche Forêt d'Exception® dans le cadre d'une gouvernance commune : avec la création d'un seul comité de pilotage, la rédaction d'un seul document de gestion pour le contrat de projets de Forêt d'Exception® et le plan de gestion de la réserve naturelle régionale.

C'est ainsi que le document de gestion commun est approuvé en 2013 par la Commission départementale de la nature, des paysages et des sites, le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel et le comité de pilotage Forêt d'Exception®.

Illustration
Le val forestier en lisière d'agglomération © Véronique Micard / ONF

Un plateau forestier en bordure d’agglomération

La forêt domaniale du Val Suzon est située en bordure d'un large plateau, le seuil de Bourgogne, entaillé de vallons et dominé par de vastes forêts. Le val forestier présente des parois calcaires abruptes au creux desquelles la rivière du Suzon dévale vers la Saône. Cet univers forestier offre un contraste avec l'activité de l'agglomération dijonnaise au riche patrimoine historique et culturel.

Une région riche en activités

Depuis la préhistoire, le Val Suzon est occupé par l'activité humaine. Au cours des siècles, le commerce se développe. A partir du XVIe siècle, le massif est un lieu de passage important entre le bassin parisien et le Rhône. La vallée et Dijon sont reliés par le Suzon. La rivière fournit la ville en eau potable et sera aménagé dès le XIVe siècle.

L'industrie se développe au XIXe siècle, par l'installation de forges et l'exploitation du minerai de fer de la région.

Enfin le XXe siècle voit l'abandon de l'activité industrielle mais la forêt se voit dédiée aux loisirs de la ville de Dijon limitrophe.

Découvrir la biodiversité

Entrée du Val Suzon
Entrée du Val Suzon par Messigny © Henri-Pierre Savier / ONF

La singularité du patrimoine naturel du Val Suzon réside dans la mosaïque de milieux. L'eau, entre autres, contribue à l'expression d'une forte biodiversité avec des sources, marais tufeux propices à des espèces rares. La topographie particulière du site contribue également à la diversité des milieux.

Plus de 80% de la diversité floristique des forêts calcaires du nord-est français sont présents dans le Val Suzon. 70 espèces présentent un caractère rare ou en limite d'aire. On trouve 18 des 34 espèces de chauves-souris présentes sur le territoire national. Papillons, oiseaux, champignons ou chats forestiers sont autant d'espèces présentes et à inventorier.

L'aménagement forestier

L'aménagement forestier concilie l'exploitation de la ressource ligneuse et la fonction d'accueil du public. Des "séries" d'intérêt écologique sont instituées, on trouve des taillis-sous-futaie, de la futaie irrégulière de hêtre et de résineux.

Ressources