+ de critères

Fontainebleau, Forêt d'Exception : laboratoire d'une gouvernance renouvelée

Cette forêt des superlatifs est depuis longtemps une forêt d'exception : par la convoitise qu'elle attise, par le nombre de visiteurs et d'admirateurs, par l'étendue de ses statuts de protection... Eléments de contexte.

Illustration
Paysages de la forêt de Fontainebleau © Anne-Marie Granet / ONF

Le massif forestier de plus de 20.000 ha regroupant les deux forêts domaniales de Fontainebleau et des Trois-Pignons, est situé à une soixantaine de km de Paris. Les enjeux de pression urbaine et la proximité de la métropole en font un poumon vert fragile et extrêmement fréquenté. Les diverses activités de loisirs sont à concilier avec la protection d'une biodiversité et d'un patrimoine géologique riches, et la production de bois.

Laboratoire de mesures de protection

Dès le XIXe siècle, le massif de Fontainebleau a fait l'objet d'une gestion à caractère exceptionnel en matière de protection.

En 1853, plus de 600 ha ont été classés "réserves artistiques", puis des réserves biologiques ont été créées passant ainsi d'une protection paysagère à une protection naturaliste. Le régime forestier est renforcé par un panel d'outils de protection : site classé, forêt de protection, site Natura 2000, arrêtés de protection de biotope...

Les enjeux de l'aménagement forestier

Très tôt, l'aménagement forestier, document de gestion de la forêt, a intégré les préoccupations sociales et paysagères dans la gestion forestière. Après les périodes d'importante demande de bois par les usagers, suite aux deux guerres mondiales, un plan de reconstitution des peuplements forestiers a dû être mis en place dans les années 70.

Ce qui a créé des tensions avec la population attachée au volet social et culturel de l'aménagement, qui s'insurgeait contre les coupes de bois. La révision de l'aménagement forestier qui s'est engagée en 2012 offre l'opportunité de mettre en place la concertation nécessaire à la gestion sylvicole adaptée aux divers enjeux d'accueil et de biodiversité.

Pour en savoir plus

La richesse du patrimoine naturel

Le substrat géologique du massif de Fontainebleau constitué de sables, de blocs gréseux et de plateaux calcaires, ainsi que le relief varié, la végétation riche, offrent une grande diversité de paysages et des écosystèmes. Ce qui depuis longtemps attire les contemplatifs (les peintres de Fontainebleau au XIXe siècle), les naturalistes et chercheurs, les sportifs (grimpeurs, promeneurs, cyclistes...).

Les enjeux de protection sont donc multiples et croisés.

Première forêt du réseau labellisée !

Les forêts domaniales de Fontainebleau et des Trois-Pignons sont les premières forêts du réseau labellisées Forêt d'Exception®, label remis officiellement lors de la cérémonie du 7 juin 2013.

A lire aussi sur onf.fr

Ressources