+ de critères
 

 

actu Trois semaines de travail pour les "glandeurs" de la forêt de Bercé
06/10/17 Pays-de-la-Loire (Sarthe)

Encadrés par Anthony Jeanneau, technicien forestier territorial à l’ONF, plusieurs dizaines de "glandeurs" se relayent en forêt de Bercé pendant trois semaines, dans les peuplements classés du massif, pour récolter pas moins de 14.000 litres de glands. La qualité du bois des chênes de Bercé bénéficie d’une renommée internationale, et chaque fructification représente naturellement un précieux héritage génétique à préserver.

L’ONF s’associe à des acteurs locaux pour récolter les précieuses graines…
L’ONF s’associe à des acteurs locaux pour récolter les précieuses graines… © Nathalie Petrel / ONF

Pour cette opération de récolte, l’ONF collabore et rémunère ici des structures locales (associations de parents d’élèves, maisons familiales rurales, associations d’insertion) pour financer des projets socio-culturels. Un principe appliqué depuis plusieurs années déjà sur cette forêt d’exception. Les structures actuellement à la tâche ont prouvé leur efficacité et ont été fidélisées depuis plusieurs saisons et l’ONF ne peut plus prendre de nouvelles inscriptions.

Petit gland deviendra grand
L’héritage génétique de ces chênes d’exception se retrouve naturellement dans chaque fructification. Ici, ce sont donc 610 ha de peuplements remarquables qui sont dits "classés" : les semences issues des chênes sessiles en place peuvent y être récoltées pour boiser, ou reboiser d’autres forêts… dans l’espoir d’y voir croître des arbres d’aussi belle venue que leurs parents. Les précieuses graines tombées au sol germent très vite dans le terreau fertile de Bercé. C’est une course contre la montre alors que doivent gagner les équipes de l’ONF et les glandeurs appelés en renfort car l’utilisation d’une graine déjà germée est exclue. Les récoltes sont étiquetées, scellées et un certificat de provenance les accompagne pour assurer une traçabilité minutieuse. Expédiés à la sècherie de la Joux dans le Jura, puis transférés en pépinières, les glands deviendront les plants, puis les grands arbres majestueux, qui peupleront les forêts du grand Ouest de demain.


La forêt de Bercé, un patrimoine à préserver
Les forêts domaniales du bassin ligérien bénéficient d’une longue tradition de gestion en futaie régulière. Ce traitement, dont nous récoltons aujourd'hui les fruits, a été appliqué sans discontinuité par l’Administration forestière puis l’Office national des forêts depuis près de trois siècles. La forêt de Bercé a pu en bénéficier et représente l’un des plus impressionnants symboles de cette gestion sylvicole. Pour rappel, le traitement en futaie régulière consiste à conduire en peuplement des arbres de même âge et à les renouveler à maturité. Lorsqu’ils sont bien en place, le renouvellement des peuplements se fait naturellement à partir des glands des chênes adultes afin de conserver leur patrimoine génétique et de le valoriser localement.  

Ressources