+ de critères
 

 

Zoom Le bois énergie : une solution écologique et économique !

Représentant 47% des énergies renouvelables, le bois énergie constitue la première source d’énergie renouvelable en France. Retour sur les atouts de cette véritable alternative aux énergies fossiles.

Illustration
© Nathalie Petrel / ONF

En juillet 2016, le gouvernement a adopté une loi pour favoriser la transition énergétique en France. L’un des objectifs visés par ce texte est notamment de porter la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation finale d’énergie d’ici à 2020, et à 32% d’ici à 2030. Et parmi ces énergies renouvelables justement, on retrouve le bois énergie, une filière d’avenir et une alternative aux énergies fossiles. Pourquoi renouvelable ? Tout simplement parce que les forêts se reconstituent entre 5 à 200 ans, soit un million de fois plus vite que le charbon ou encore le pétrole. La récolte de bois demeurant inférieure à l’accroissement naturel de la forêt dans un contexte de gestion durable des forêts, le bilan carbone s’avère donc nettement positif.

Réduire par deux les factures énergétiques

Illustration
© Claude Pichard / ONF

Le bois énergie se présente sous trois formes principales : les bûches, les granulés de bois et les plaquettes forestières. Développé par l'ONF, le réseau ONF Energie Bois représente le premier fournisseur de combustibles bois en France tant pour les particuliers que pour les collectivités locales et les industriels. « Cette place de leader s'explique parce que nos produits garantissent un haut niveau de qualité et de service, à travers la certification PEFC, le bon choix des essences, une transparence sur le taux d'humidité », explique Myriam Chabagno-Lapie, responsable du réseau Energie Bois à l'ONF. En France, plus de 7 millions de particuliers se chauffent au bois. Le recours à ce combustible présente de nombreux avantages, à commencer par celui de contribuer efficacement à la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, un bois de chauffage de qualité - à un taux d'humidité bas, prêt à l'emploi - émet peu de gaz à effet de serre. Pour 1 kWh issu du bois bûche, seuls 40 grammes de CO2 sont rejetés : c'est 10 fois moins que pour une énergie fossile comme le fioul. Autre avantage incontestable : bénéficier d'une division par deux de sa facture énergétique.

 

Rien ne se perd, tout se transforme

Illustration
© Jean-Marc Pechart / ONF

Au-delà du bois bûche pour les particuliers, le recours aux plaquettes forestières représente un vaste potentiel écologique et s'inscrit dans une vraie démarche d'économie circulaire. Rien ne se perd, tout se transforme en effet, puisque cette ressource est issue de bois non utilisé par les industries du bois d'œuvre et du bois d'industrie. Par ailleurs, le bois énergie est un débouché intéressant pour rendre des services liés par exemple à la sécurité publique. D'après Antoine Roulet, responsable du service Agriculture et forêts au Conseil départemental de Seine et Marne, « près de 30% des appels en rapport avec les voieries routières concernent des branches tombées ». En 2015, il fait appel à ONF Energie, filiale de l'ONF et leader sur le marché des plaquettes forestières. Les arbres en bord de route présentant un danger sont coupés, la voierie est sécurisée et le bois récupéré est valorisé... Pour Isabelle Millot, vice-présidente du Conseil départemental de Seine et Marne, « ce type de coopération entre l'ONF et les collectivités locales doit être renforcé sur le terrain ».

 

Contribuer au développement des emplois locaux

Partout en France, les chaufferies bois permettent de chauffer des centaines de milliers de logements. Metz, Colmar, Annecy, Dijon, Besançon : telles sont quelques-unes des villes qui ont souhaité faire appel à ONF Energie pour mettre en place des réseaux de chaleur urbains. Réduction des factures énergétiques des ménages, préservation de l'environnement et développement d'emplois locaux... Un trio gagnant gagnant qui devrait s'intensifier dans les années à venir pour accompagner la transition énergétique en marche à l'échelle nationale et internationale.

 

Astuces pour les particuliers !

  • De quel volume de bois bûche ai-je besoin cet hiver ? Estimez votre consommation grâce à ce simulateur développé par l'ONF !
    ---> Accédez au simulateur
  • Le chèque énergie, vous êtes peut-être concernés ! La loi relative à la transition énergétique et à la croissance verte prévoit le remplacement des tarifs sociaux de l'Energie par le chèque énergie à compter de janvier 2018 sur tout le territoire. Pour tester ce dispositif, le gouvernement l'a lancé en mai 2016 dans 4 départements : Ardèche (07), Aveyron (12), Côtes-d'Armor (22), Pas-de-Calais (62). Qu'est-ce que le chèque énergie ?

Le chèque énergie est une aide de l'Etat attribuée aux ménages à faible ressource qui ont des difficultés à payer leur facture d'énergie. Cette aide est attribuée sous certaines conditions. Le montant de l'aide est compris entre 48€ et 227€ par an.
Plus équitable que les tarifs sociaux, le chèque énergie bénéficie de la même façon à l'ensemble des ménages en situation de précarité, quelle que soit leur énergie de chauffage : électricité, gaz, bois, fioul, etc. Le chèque énergie est valable au cours de l'année civile de son émission et jusqu'au 31 mars de l'année suivante.
En plus de permettre de régler tout ou une partie des factures d'énergie, le chèque énergie peut servir à financer certains travaux visant à limiter la consommation d'énergie du logement (rénovation des fenêtres, isolation, etc.), en complément des aides à la rénovation existantes. Cela comprend les mêmes travaux que ceux qui donnent droit au Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE).


Pour en savoir plus sur ces deux dispositifs, consultez le lien ci-dessous :

 

Pour en savoir plus

Le Fonds Chaleur de l’Ademe

Le Fonds Chaleur, géré par l'agence environnementale Ademe depuis 2009, est un dispositif de soutien financier destiné à accompagner la transition énergétique en France, alors que la production de chaleur repose encore principalement sur les combustibles fossiles.

Le Fonds Chaleur a pour objectif de porter la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation énergétique nationale d'ici 2020, soit une production supplémentaire de 5,5 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) de chaleur renouvelable ou de récupération. Entre 2009 et 2013, le Fonds Chaleur avait déjà été doté de 1,12 milliard d'euros pour soutenir près de 3.000 réalisations et une production totale de 1,4 millions de tonnes équivalent pétrole.

 

 

Ressources