+ de critères

Les actions pour le patrimoine historique, archéologique et culturel

Le respect des vestiges bâtis, tombes et monuments commémoratifs recensés dans la forêt domaniale de Verdun est au cœur des préoccupations. Forestiers, acteurs locaux, services de l'Etat et historiens ont défini ensemble les modalités de préservation des vestiges du champ de bataille.

Une gestion différenciée

Quatre zones sont définies en fonction des réglementations et font l'objet d'engagements particuliers :

  • un périmètre de 500 m autour des Monuments historiques
  • le site classé "Partie centrale du champ de bataille de Verdun"
  • les villages détruits
  • le réseau de tranchées.

 

Autour des ouvrages en forêt, une zone de 5 à 20 m est maintenue non nivelée et interdite de passage aux engins.

Le recensement du patrimoine

Avant d'entamer des opérations de nivellement dans les zones en régénération et dans les peuplements résineux, l’ONF prévient la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) pour qu’elle puisse réaliser un inventaire archéologique et une cartographie des vestiges.

La technologie Lidar au service du patrimoine

L'ONF cherche à inventorier les vestiges de façon précise, en concertation avec les acteurs locaux, les services de l'Etat (Drac), et des historiens.

Cet inventaire sera bientôt finalisé grâce à la mission Lidar (laser aéroporté) qui permet d'identifier et de cartographier les moindres reliefs du terrain. Une technologie de pointe, préconisée dans le cadre de la démarche Forêt d'Exception.

La préservation du réseau de tranchées

La gestion conservatoire du réseau de tranchées sur l'ensemble de la forêt a été élaborée avec les services du patrimoine (Drac) et des historiens.

Elle porte notamment sur trois tranchées sélectionnées pour leur importance historique (35 km de linéaire total).

Les tranchées allemandes maçonnées sont faciles à identifier
Les tranchées allemandes maçonnées sont faciles à identifier © Frédéric Hinschberger / ONF

La valorisation du patrimoine militaire et civil

Le massif fortifié de Souville est présenté en français, allemand et anglais
Le massif fortifié de Souville est présenté en français, allemand et anglais © Anne-Marie Granet / ONF

Regroupés sous la dénomination "musée de plein air", les sites historiques de bataille sont facilement accessibles et sont équipés de panneaux trilingues.

Les animateurs Nature de l'ONF proposent des randonnées accompagnées à la découverte de ces sites historiques.

La conservation des arbres remarquables

Les anciens bois de feuillus, notamment dans le secteur du Bois des Caures et des Jumelles d'Ornes, conservent des arbres reliques survivants de la Grande Guerre (arbres observatoires, arbres pylônes support d'isolateurs, arbres mitraillés).

Ces deux arbres servaient de support à une plateforme d'observation allemande
Ces deux arbres servaient de support à une plateforme d'observation allemande © Frédéric Hinschberger / ONF
Ressources